Modifié

Plus de 240'000 étudiants ont fait leur rentrée dans les unis et hautes écoles

Rentrée dans les hautes écoles: un succès grandissant [RTS]
Rentrée dans les hautes écoles: un succès grandissant / 19h30 / 1 min. / le 18 septembre 2017
Près de 246'000 étudiants -un nombre qui progresse d'année en année- ont repris lundi le chemin des universités et des hautes écoles helvétiques. Cette rentrée est marquée notamment par le succès grandissant des hautes écoles spécialisées (HES).

Pour la rentrée 2017-2018, les hautes écoles suisses (universitaires, spécialisées et pédagogiques) accueilleront environ 246'000 étudiants. L'Office fédéral de la statistique n'étant pas encore en mesure de fournir les chiffres exacts pour cette année académique, les données ci-dessous sont issues de son "scénario de référence".

Le nombre global d'étudiants a progressé de manière régulière jusqu'à présent, mais l'OFS s'attend à ce que la hausse des effectifs ralentisse dans les années qui viennent en raison d'un recul démographique, pour atteindre près de 260’000 étudiants en 2025. Toujours selon ces projections, la progression des effectifs devrait être la plus marquée dans les hautes écoles pédagogiques (+15%) et dans les hautes écoles spécialisées (+13%), tandis qu'elle devrait marquer le pas dans les universités.

Cette année, tous niveaux confondus (doctorats et formation continue compris), un peu moins de 150'000 étudiants ont, selon les estimations, opté pour une université, environ 75'000 pour une HES et près de 20'000 pour une HEP.


En termes de domaines d'études, les sciences humaines et sociales ont toujours la cote dans les universités, près de 36'000 étudiants ayant choisi cette voie, avant les sciences économiques et les sciences exactes (près de 19'000 étudiants).

NB: ce graphique ne concerne que les niveaux bachelor, licence et master.

Le domaine Economie et services très prisé en HES

L'Office fédéral de la statistique relève que de plus en plus de jeunes se tournent vers les hautes écoles spécialisées après une maturité professionnelle et s'attend à ce que le nombre d’entrants en HES poursuive sa progression ces prochaines années jusqu'à atteindre quelque 82’600 étudiants en 2025.

La filière économie et services est la plus prisée en HES (quelque 20'000 étudiants) et devrait poursuivre sur cette lancée, selon le scénario de référence. La croissance devrait aussi se poursuivre pour les filières Santé et Technique.

En ce qui concerne les hautes écoles pédagogiques  (HEP), toujours plus d'étudiants choisissent la filière "Enseignement pour les degrés préscolaire et primaire". L'OFS prédit une hausse de 25% du nombre de bachelors ou diplômes délivrés dans cette filière entre 2015 et 2025.

Le diplôme d'enseignement délivré par les HEP est celui qui permet à ses détenteurs de trouver le plus vite un emploi qualifié. Selon les chiffres de l'OFS, leur taux d'entrée dans la vie professionnelle avoisine les 80% dès trois mois après l'obtention du diplôme.

Environ la moitié des détenteurs d'un master de HES sont en poste quatre à cinq mois après avoir décroché leur diplôme et ils sont un peu plus de 60% après un an.

Un an après l'obtention d'un master universitaire, les trois quarts des diplômés sont, quant à eux, insérés dans la vie professionnelle.

ptur

Publié Modifié