Modifié

Un Tessinois au Conseil fédéral? "Cela peut aussi aller sans", pour Alain Berset

Votations et élections fédérales: interview d'Alain Berset [RTS]
Votations et élections fédérales: interview d'Alain Berset / 19h30 / 5 min. / le 17 septembre 2017
Faut-il que Didier Burkhalter soit remplacé par un Tessinois au Conseil fédéral? "Je pense que cela irait très bien avec, cela peut aussi aller sans", a déclaré dimanche le conseiller fédéral Alain Berset sur le plateau du 19h30.

La campagne pour l'élection au Conseil fédéral a été marquée par la question du genre et des minorités. L'Assemblée fédérale peut-elle refuser mercredi de donner le siège de Didier Burkhalter au Tessin, qui attend depuis près de 20 ans d'être représenté?

Invité du 19h30 dimanche, le chef du Département fédéral de l'intérieur Alain Berset s'est dit "évidemment" attaché aux minorités. Toutefois, il ne voit pas d'obligation d'accorder le siège laissé vacant à un Tessinois.

"Je pense que cela irait très bien avec, cela peut aussi aller sans. Cela a bien fonctionné ces dernières années", a déclaré le socialiste, à quelques jours de l'élection.

Le Parlement est "libre"

"J'ai vécu au Conseil fédéral avec plusieurs constellations: d'abord trois femmes, puis deux, deux Romands, puis trois. A la fin, c'est vraiment une équipe qui travaille dans l'intérêt du pays", a-t-il ajouté.

Le conseiller fédéral a également souligné que la décision relève du Parlement, qui est "libre de faire ses choix". "Je suis trop attaché à la séparation des pouvoirs et au fonctionnement des institutions pour commencer à vouloir m'immiscer dans des considérations qui ne relèvent pas du Conseil fédéral", a poursuivi Alain Berset.

>> Les portraits des trois candidats:

vtom

Publié Modifié