Modifié le 11 septembre 2017

Alain Berset met en garde contre les amalgames entre islam et terrorisme

Le conseiller fédéral Alain Berset.
Le conseiller fédéral Alain Berset. [Alessandro della Valle - Keystone]
Le conseiller fédéral Alain Berset a mis en garde lundi contre tout amalgame associant islam et terrorisme, lors d'un colloque public à l'Université de Fribourg sur le thème de "l'hostilité envers les musulmans".

"Aujourd'hui, nous devons faire très clairement la différence entre le débat d'idées, parfaitement légitime, portant sur les valeurs et sur les opinions, et l'hostilité envers les personnes musulmanes, qui rend l'islam responsable de tous les actes extrémistes commis en son nom", a affirmé le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI).

En général, les actes hostiles à l'encontre des musulmans en Suisse sont à la hausse, constate en effet la Commission fédérale contre le racisme (CFR).

Impact des réseaux sociaux

Les organisateurs du colloque ont pointé du doigt notamment les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou Youtube, qui facilitent la diffusion de contenus hostiles aux musulmans, et ceci à moindres coûts. "Depuis des années, les musulmans font les frais de ce type de propagande, qui exacerbe les émotions, sème la méfiance et génère de l'exclusion sociale", affirment-ils.

>> Le sujet du 19h30 sur l'intégration des musulmans

Les musulmans en Suisse sont bien intégrés mais mal aimés
19h30 - Publié le 11 septembre 2017
 

ats/hend

Publié le 11 septembre 2017 - Modifié le 11 septembre 2017

48 cas de discriminations

Selon le rapport 2016 de la CFR, 199 cas de discrimination raciale ont été recensés par les 26 centres de conseil aux victimes de racisme en Suisse.

Parmi ceux-ci, 48 incidents concernent l'hostilité à l'encontre des musulmans, avant tout dans la sphère publique, au travail et dans les écoles.

L'hostilité envers les musulmans sous la loupe

La Commission fédérale contre le racisme a organisé la journée de conférences - en partenariat avec le Centre "Suisse Islam et Société" de l'Université de Fribourg (CSIS) et le Centre de recherche sur les religions de l'Université de Lucerne - afin d'apporter un éclairage scientifique à la réalité de l'islam en Suisse.

Au programme figuraient les conclusions des dernières études menées sur les relations avec les musulmans et la perception de ces derniers en Suisse. Selon les organisateurs, l'hostilité à l'égard des musulmans en Suisse est à mettre en lien avec les discours sur l'islam - dans les médias ou la politique - qui amplifient exagérément certains aspects religieux.