Modifié

Une initiative populaire pour faciliter le don d'organes va être lancée

Temps présent: Greffe, d’une vie à l’autre. [Temps présent - RTS]
Temps présent: Greffe, d’une vie à l’autre. [Temps présent - RTS]
Une initiative populaire pour faciliter le don d'organes en appliquant le principe du consentement présumé va être lancée mi-octobre. Le texte bénéficie déjà du soutien de Swisstransplant.

"Le Conseil de fondation de Swisstransplant a décidé à l'unanimité de soutenir l'initiative", a dit samedi son vice-président Philippe Morel, à l'occasion de la Journée mondiale du don d'organes.

Ce vote sans contestation en faveur du texte porté par la jeune Chambre économique suisse n'aurait pas été possible il y a trois ans, selon le directeur de Swisstransplant Franz Immer.

La loi suisse prévoit un consentement informé qui oblige chaque donneur à manifester proactivement avec une carte sa volonté de céder ses organes. Le Parlement avait refusé pour la dernière fois en 2015 le principe du consentement présumé.

>> Lire: "Prendre une carte de donneur, c'est accepter que l'on peut mourir subitement"

Registre des donneurs

Sans attendre de savoir si l'initiative aboutit, Swisstransplant veut établir d'ici un an un registre national de donneurs.

En deux ans, le taux donneurs est passé en Suisse de 17 pour un million d'habitants à 13,3. "Une fluctuation difficile à expliquer", selon Philippe Morel.

ats/jvia

Publié Modifié