Modifié le 04 septembre 2017

Le ticket PLR pour la succession de Didier Burkhalter ne devrait pas être attaqué

Géraldine Savary et Yannick Buttet.
Géraldine Savary et Yannick Buttet. [Gaetan Bally - Keystone]
La vice-présidente du Parti socialiste Géraldine Savary et son homologue du PDC Yannick Buttet réfutent l'hypothèse d'un coup contre le ticket PLR dans la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral.

Le Parti socialiste a accueilli vendredi dernier le ticket à trois du PLR, composé d'Isabelle Moret, d'Ignazio Cassis et de Pierre Maudet, sans enthousiasme, estimant qu’aucun des trois candidats ne lui convenait. Malgré cela, le PS n'envisage pas de lancer une candidature sauvage, a indiqué lundi à la RTS sa vice-présidente Géraldine Savary.

La Vaudoise réfute catégoriquement cette hypothèse pour deux raisons. Selon elle, "le ticket proposé par le PLR est complémentaire" avec une femme, un Tessinois et un homme d’exécutif plus jeune. En outre, dit-elle, il existe le risque d’un retour de bâton: un parti à qui l’on impose un candidat hors ticket pourrait vouloir se venger lors d’une prochaine vacance au Conseil fédéral.

Pacte de non agression

Le vice-président du PDC Yannick Buttet abonde dans le même sens que la socialiste. Le Valaisan indique que son parti se concentre surtout sur la succession de la conseillère fédérale Doris Leuthard. Il n'est donc pas question de s'attaquer au ticket du PLR, par crainte de représailles.

>> L'analyse de Pietro Bugnon dans Forum:

Géraldine Savary et Yannick Buttet.
Gaetan Bally - Keystone
Forum - Publié le 04 septembre 2017

>> Lire aussi: Ignazio Cassis: "En économie, je suis plus à droite que Didier Burkhalter"

hend

Publié le 04 septembre 2017 - Modifié le 04 septembre 2017