Modifié

L'UDC rejette la Prévoyance 2020, "une attaque perfide de la gauche"

Les délégués de l'UDC étaient réunis à Thoune (BE). [Peter Schneider - KEYSTONE]
A Thoune, l'UDC rejette à l'unanimité la Prévoyance 2020 / Forum / 2 min. / le 26 août 2017
Réunis samedi à Thoune, les délégués de l'UDC ont rejeté la Prévoyance vieillesse 2020, soumise au vote le 24 septembre. Ils proposent en revanche d'accepter l'arrêté sur la sécurité alimentaire.

Le conseiller national zougois Thomas Aeschi, vice-président de l'UDC, a pointé "l'attaque perfide de la gauche" sur les retraites. Avec cette proposition, qui reçoit "le soutien complaisant d'un PDC désormais soit-disant 'social'", les gens vont être lentement dépossédés de leur 2e pilier, a-t-il souligné devant les délégués à Thoune.

L'objectif à long terme de la gauche et des syndicats, c'est "une prévoyance vieillesse étatisée à 100%", selon Thomas Aeschi. L'Argovienne Karin Bertschi lui a emboîté le pas en plaignant les jeunes, qui vont devoir payer l'addition: "il faut une solution qui soit pour eux aussi financièrement supportable à long terme."

Oui à la sécurité alimentaire

Après un vif débat, les délégués de l'UDC ont par ailleurs soutenu par 208 voix contre 144 à l'arrêté fédéral sur la sécurité alimentaire, aussi soumis au vote populaire le 24 septembre.

Certains sont allés jusqu'à critiquer la manière "non démocratique" des instances dirigeantes, qui n'ont mis qu'un seul orateur en faveur du "oui" à l'agenda du jour.

ats/vtom

Publié Modifié

Albert Rösti demande l'internement des islamistes

Lors de l'assemblée, le président de l'UDC Albert Rösti a demandé des mesures plus strictes contre les islamistes en Suisse. Les personnes suspectes doivent être immédiatement expulsées. Si un renvoi n'est pas possible, il faut des internements, a-t-il détaillé.

Le président de l'UDC a exhorté les communautés musulmanes de Suisse à dénoncer les extrémistes et les personnes radicalisées, préconisant également de mettre sous surveillance particulière les mosquées.