Modifié le 17 août 2017

Deux tiers des Suisses favorables à une légalisation du cannabis

Le cannabis est de loin la substance illégale la plus consommée en Suisse.
Deux tiers des Suisses favorables à une légalisation du cannabis, selon un sondage Le Journal du matin / 1 min. / le 17 août 2017
Deux tiers des Suisses sont favorables à une légalisation du cannabis pour autant que sa consommation reste interdite aux moins de 18 ans, révèle un sondage réalisé par GFS.

Avec 66% des personnes interrogées favorables à un assouplissement de la loi sur le cannabis, l'acceptation de la dépénalisation semble faire son chemin. Toutes les régions linguistiques du pays sont favorables à cette évolution, note l'étude relayée mercredi par le Fachverband Sucht, le pendant alémanique du Groupement romand d’étude des addictions.

C'est un signe que notre société a su dépasser le tabou sur cette question

Jean-Félix Savary, secrétaire général du Groupement romand d’études des addictions

La dépénalisation du cannabis ne semble plus être un combat réservé aux spécialistes de la prévention ou à la gauche. "Faire une proposition dans ce domaine-là ne va plus forcément cliver la personne qui porte ce message", observe Jean-Félix Savary, secrétaire général du Groupement romand d’études des addictions. "C'est un signe que notre société a su dépasser le tabou sur cette question."

La question n’est plus taboue au niveau politique, même à droite. On pourrait imaginer qu’une majorité se dessine au Parlement. "Les politiques en matière de drogue doivent être analysées en fonction de leur efficacité et la politique actuelle a des aspects positifs, mais elle a aussi ses limites", souligne dans le Journal du matin Raphaël Comte, conseiller aux Etats PLR neuchâtelois.

On peut se demander s'il n'y a pas d'autres politiques possibles et qui seraient finalement plus efficaces

Raphaël Comte, conseiller aux Etats PLR neuchâtelois

Et d'ajouter: "On constate qu'il n'y a pas forcément d'effets très dissuasifs sur la consommation de drogue. On peut se demander s'il n'y a pas d'autres politiques possibles et qui seraient finalement plus efficaces pour atteindre différents objectifs, de santé publique notamment."

Les Verts ont remis sur la table en mai dernier le débat sur la dépénalisation du cannabis avec le dépôt d'une initiative parlementaire, qui sera débattue sous la Coupole. La population pourrait aussi être amenée à se prononcer. L'association Legalize it a déposé une initiative populaire ce printemps qui demande la dépénalisation du cannabis.

Cynthia Racine/lgr

Publié le 17 août 2017 - Modifié le 17 août 2017