Modifié

Le lancement de la campagne contre la réforme des retraites fait un flop

Lancement de la campagne des opposants à la réforme de la Prévoyance vieillesse 2020 sur la Place fédérale à Berne. [Marcel Bieri - Keystone]
Le lancement de la campagne de l’USAM contre la réforme des retraites fait un flop / Forum / 2 min. / le 14 août 2017
Un début de campagne en forme de flop, c'est le spectacle qu'a offert lundi après-midi le comité de droite contre la réforme des retraites. Celui-ci avait invité la presse à une pièce de théâtre... qui n'a jamais eu lieu

Au théâtre, on appelle ça un bide. C'est l'expérience qu'ont vécue lundi après-midi sur la Place fédérale l'Union suisse des arts et métiers (USAM) et le comité intergénérationnel contre la réforme Prévoyance vieillesse 2020.

Ces derniers avaient convié pompeusement à une "pièce de théâtre". A 16h00, tous les médias étaient là, caméras, appareils photo et micros ouverts, curieux de découvrir une nouvelle forme de communication.

Mais finalement, il ne s'est rien passé. Seuls quelques politiciens, en rang d'oignons sur la scène, ont déroulé leurs arguments contre la réforme, accompagnés de quelques morceaux de musique live avec le conseiller national PLR Andrea Caroni à la batterie.

Très peu de spectateurs ont assisté à l'événement, à part les opposants eux-mêmes et quelques touristes japonais attirés par la barbe à papa gratuite.

Une pièce de théâtre fantôme

Pourtant, l'invitation à la presse parlait bien d'un spectacle, une version théâtrale des vidéos enregistrées par le même comité. Le casting avait même été annoncé: la présidente des femmes PLR Doris Fiala aurait laissé tomber son tailleur pour jouer les voleuses de rentes, gangster, terreur de la jeunesse, tandis que l'UDC Erich Hess devait camper le passant désabusé au café du commerce.

Les comédiens amateurs étaient là. Doris Fiala avait même emporté sa perruque blonde. Elle attendait en coulisses et n'était de toute évidence pas informée qu'elle n'allait pas monter sur les planches pour tenir son rôle.

Pourtant, selon le responsable de l'événement, tout s'est bien déroulé comme prévu et les comédiens n'ont pas renoncé à se produire par crainte pour leur crédibilité et pour éviter un effet contre-productif pour la campagne.

Alexandra Richard/ebz

Publié Modifié

Une réforme visant à assurer la pérennité de l'AVS

La réforme des retraites lancée par le conseiller fédéral Alain Berset vise à assurer à moyen terme le système des rentes AVS et de la prévoyance professionnelle (LPP).

Elle prévoit notamment de relever l'âge de la retraite des femmes à 65 ans et d'abaisser le taux de conversion de 6,8% à 6%. Cette baisse des rentes du 2e pilier est compensée via un bonus de 70 francs dans l'AVS.