Modifié le 25 juillet 2017 à 08:45

L'immigration est surtout motivée par des raisons professionnelles en Suisse

La clause de sauvegarde est activée à l'endroit des travailleurs roumains et bulgares.
Une étude explore le lien plus ou moins grand avec la Suisse ressenti par les immigrés Le Journal du matin / 2 min. / le 25 juillet 2017
L'immigration en Suisse est principalement motivée par des raisons professionnelles, selon des résultats préliminaires d'une étude du Pôle national de recherche "NCCR - On the Move" de l'Université de Genève (UNIGE).

Les chercheurs ont interrogé 6000 personnes arrivées en Suisse depuis 2006. Elles provenaient de onze pays ou régions différents. Questionnés sur leurs motivations, près des deux tiers (62%) invoquent des raisons professionnelles.

Les scientifiques relèvent toutefois de fortes variations selon les pays. Alors que cette part dépasse 65% des citoyens du Royaume-Uni ou des pays voisins de la Suisse, elle est inférieure à 60% pour ceux d’Espagne, du Portugal, d’Amérique du Nord et d’Inde.

Des migrants satisfaits

Seuls 20% environ des migrants d’Afrique de l’Ouest et d’Amérique du Sud affirment que leur immigration était motivée par des facteurs professionnels. Pour eux, la famille représente l’une des raisons principales.

Par ailleurs, 70% des migrants associent l'immigration en Suisse à une amélioration de leur situation professionnelle. Seuls 12% estiment qu'elle était meilleure auparavant.

ats/ta

Publié le 24 juillet 2017 à 15:32 - Modifié le 25 juillet 2017 à 08:45