Modifié

Une trafiquante d'êtres humains présumée inculpée à Berne

L'accusée plaçait des femmes d'origine thaïlandaise dans des établissements des cantons de Soleure, de Lucerne, de Bâle-Ville, de St-Gall et de Zurich. [Ennio Leanza - Keystone]
L'accusée plaçait des femmes d'origine thaïlandaise dans des établissements des cantons de Soleure, de Lucerne, de Bâle-Ville, de St-Gall et de Zurich. [Ennio Leanza - Keystone]
Une Thaïlandaise a été mise en accusation pour trafic d'êtres humains par la justice bernoise. Elle aurait fait venir plus de 80 personnes de son pays pour les placer dans des établissements de prostitution.

Neuf victimes se sont constituées parties plaignantes, a indiqué mardi le Ministère public bernois pour les tâches spéciales.

Arrêtée en octobre 2014, l'accusée se trouve actuellement en exécution anticipée de peine. Outre l'accusation de traite d'êtres humains par métier, cette femme de 57 ans a été inculpée pour encouragement à la prostitution, blanchiment d'argent et infractions à la loi sur les étrangers à l'issue d'une enquête de plusieurs années, poursuit le texte du Ministère public.

Fausses promesses

L'accusée organisait depuis fin 2011 l'entrée en Suisse de femmes d'origine thaïlandaise. Elle les plaçait dans des établissements des cantons de Soleure, de Lucerne, de Bâle-Ville, de Saint-Gall et de Zurich.

Issues pour la plupart de milieux défavorisés, les victimes étaient attirées en Suisse sur la base de fausses promesses. Elles devaient ensuite se livrer à la prostitution pour s'acquitter de dettes entre 25'000 et 30'000 francs.

ats/ptur

Publié Modifié