Modifié le 29 juin 2017 à 17:38

Le nombre de naissances n'a plus été aussi élevé en Suisse depuis 45 ans

Le nombre de naissances en Suisse a légèrement reculé l'an dernier.
Malgré la hausse du nombre de naissances, impossible de parler de baby-boom. [Gaëtan Bally - Keystone]
L'an dernier, 87'900 enfants ont vu le jour en Suisse, un nombre qui n'avait plus été aussi élevé depuis 45 ans. L'espérance de vie continue en outre d'augmenter, selon les données de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Par rapport à l'année précédente, le nombre de naissances a augmenté de 1,5% en 2016. Le nombre de décès a lui baissé, d'après l'OFS, qui a publié jeudi ses données définitives relatives à l'évolution naturelle de la population.

Après une année 2015 marquée par une violente épidémie de grippe et la canicule estivale qui ont emporté plus de personnes qu'à l'habitude, 2016 marque un retour à la normale. De 67'600, le nombre de décès est passé à 65'000, soit 3,9% de moins.

Pas un baby-boom

Le solde naturel de la population, à savoir la différence entre naissances et décès, sans compter la migration, est ainsi positif, à 22'900. Il n'avait plus été aussi élevé depuis 25 ans.

La migration intervient néanmoins un peu, dans le sens où ce sont les femmes d'origines étrangères qui contribuent le plus à l'augmentation du nombre de naissances.

Impossible toutefois de parler de baby-boom, précise l'OFS. Cette hausse du nombre d'enfants dépend bien davantage du nombre croissant de femmes en âge de procréer.

ats/kg

Publié le 29 juin 2017 à 17:30 - Modifié le 29 juin 2017 à 17:38