Modifié

Un employé d'une banque suisse condamné en lien avec le scandale de la FIFA

Le siège de la FIFA à Zurich. [Alessandro Della Bella - Keystone]
Le siège de la FIFA à Zurich. [Alessandro Della Bella - Keystone]
Impliqué dans le scandale de la FIFA, un ex-employé d'une banque suisse, accusé de blanchiment d'argent, a été condamné par le Ministère public de la Confédération (MPC), refermant ainsi le volet suisse de l'affaire.

Le MPC a prononcé une condamnation par ordonnance pénale, précise-t-il vendredi. Ce ressortissant argentin, employé des banques Julius Bär et UBS, a été condamné, pour faux dans les titres et violation de l'obligation de communiquer dans le cadre de la loi sur le blanchiment d'argent. La peine n'est pas mentionnée.

D'un montant de 632'000 francs, les paiements obtenus de manière illicite par le collaborateur ont été confisqués en faveur de l'Etat.

Scandale de corruption

Le MPC clôt ainsi le volet suisse de cette affaire, coordonnée avec les autorités de poursuite pénale de New York. Les infractions pénales déjà couvertes par la reconnaissance de culpabilité aux Etats-Unis ("Guilty Plea") ne seront plus poursuivies en Suisse.

Cette procédure s'inscrit dans le cadre du scandale de corruption à la FIFA. L'affaire a éclaté à l'aube du 27 mai 2015, avec l'irruption de la police au luxueux hôtel zurichois Baur au Lac pour interpeller sept hauts dirigeants de la FIFA, à la demande de la justice américaine.

ats/ta

Publié Modifié