Modifié

"Je suis très contente que le peuple suisse ne se laisse pas désinformer"

La présidente de la Confédération Doris Leuthard. [Peter Klaunzer - Keystone]
Les Suisses acceptent la stratégie énergétique 2050. L’interview de Doris Leuthard / Forum / 9 min. / le 21 mai 2017
Après la victoire de la stratégie énergétique 2050 dans les urnes, la présidente de la Confédération Doris Leuthard ne cache pas sa satisfaction, mais ne minimise pas le chemin parcouru pour décrocher ce succès.

"Ce combat était difficile, quand même la campagne était assez dure", a relevé Doris Leuthard dans l'émission Forum. "A mon avis, il y a eu beaucoup de mensonges, on était toujours sur la défensive."

Relevant l'augmentation des "fake news", la présidente de la Confédération déplore qu'il faille désormais faire face à cette désinformation.

Il a été particulièrement difficile de s'informer correctement dans cette campagne.

Doris Leuthard, présidente de la Confédération

Au terme de cette éprouvante campagne, c'est donc la joie qui l'emporte. "Finalement, je suis très contente que le peuple suisse ne se laisse pas désinformer."

Interrogée dans le 19:30, l'Argovienne a reconnu que l'on pouvait parler d'une journée historique pour l'avenir énergétique de la Suisse.

>> L'interview de Doris Leuthard au 19:30:

Stratégie énergétique 2050: l'interview de Doris Leuthard [RTS]
Stratégie énergétique 2050: l'interview de Doris Leuthard / 19h30 / 2 min. / le 21 mai 2017

Fidèle au poste

La cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a porté cette stratégie énergétique 2050 depuis le début. Au soir de cette victoire, elle se dit confiante pour les prochaines étapes.

"Pour la première étape, je ne me fais pas de soucis, l'entrée en vigueur est déjà le 1er janvier 2018 et on est bien préparé. La deuxième étape sera au centre de nos analyses et de nos mesures", se réjouit la présidente de la Confédération, qui assure qu'elle n'entend pas quitter le Conseil fédéral avant l'application de cette loi en 2018.

Lara Gross

Publié Modifié
Diriez-vous que vous avez remporté aujourd'hui votre combat le plus important et le plus difficile ?
Il était difficile ce combat parce que quand même je pense la campagne était assez dure on avait beaucoup d'affiches aussi beaucoup à mon avis de mensonges on était toujours un peu dans la défensive mais c'est comme ça aujourd'hui il faut convaincre finalement et je suis très contente que le peuple suisse ne se laisse pas désinformer.
Ca me fait du souci pour notre démocratie directe, là c'était très difficile de vraiment s'informer correctement.
Pour la première étape je me fais pas beaucoup de souci parce qu'on laisse la nouvelle entrée en vigeur au 1er janvier 2018 ça va très vite on ets bien préparé pour ça. (...) La deuxième étape sera au centre de nos analyses et de nos mesures.