Modifié le 18 avril 2017 à 09:25

Les Turcs de Suisse refusent massivement le référendum

L'entrée de l'ambassade de Turquie à Berne.
L'entrée de l'ambassade de Turquie à Berne. [Peter Klaunzer - Keystone]
Selon les chiffres provisoires, la réforme de la Constitution voulue par le président turc Erdogan a été rejetée par près de 62% des voix en terres helvétiques. A Genève toutefois, on dénombre 55% de oui.

"Nous savions que les Turcs de Suisse allaient voter contre le référendum", a déclaré Celal Bayar, président de la Fédération des associations turques de Suisse romande (FATSR). Ce qui l'étonne beaucoup en revanche, c'est le oui sorti des urnes à Genève.

>> Voir: Les résultats par pays publiés par l'agence officielle Anadolu

"Nous ne comprenons pas", indique-t-il, la communauté turque de Genève étant plutôt une élite opposée à la réforme.

Une explication pourrait être que le consulat de Turquie à Genève chapeaute aussi la région frontalière: or les Turcs établis en France voisine, comme à Annemasse ou dans le Pays de Gex, ont eu tendance à voter en faveur de la réforme. Les chiffres définitifs devraient être annoncés dans onze à douze jours.

Peu de changements en Suisse

Le oui a la réforme ne changera pas grand-chose pour les Turcs de Suisse, selon le président de la FATSR. En Turquie en revanche, on peut s'attendre à des élections anticipées cet automne puis à deux référendums supplémentaires en 2018.

Et pas des moindres: les Turcs pourraient être appelés à se prononcer sur leur relation à l'Union européenne, en particulier s'ils veulent mettre un terme à la "mascarade" de l'adhésion. Le deuxième vote porterait ni plus ni moins sur la sortie du pays de l'OTAN.

>> Lire aussi: Le pouvoir turc revendique la victoire au référendum, l'opposition conteste

ats/kg

Publié le 17 avril 2017 à 12:16 - Modifié le 18 avril 2017 à 09:25

Un net oui de la diaspora

Globalement, les Turcs de la diaspora ont voté à 59,09% en faveur de la réforme, selon des résultats partiels diffusés par l'agence Anadolu, contre 51,18% pour leurs compatriotes au pays.

Dans le détail, en Allemagne, où la diaspora turque est très importante, 63,07% des votants ont accepté le texte renforçant les pouvoirs du chef de l'Etat turc. Et en Autriche, le oui dépasse les 73,23%. Il l'emporte également en Belgique (74,98%), en France (64,86%), et aux Pays-Bas (70,94%).

Environ 2,9 millions de personnes pouvaient voter à l'étranger dont environ la moitié en Allemagne. Leurs voix ont compté pour 5% du résultat total.