Modifié

Les médecins exercent de plus en plus au-delà de l'âge de la retraite

Les associations déplorent l'absence d'intervention de la Confédération. [Gaëtan Bally - Keystone]
Les associations déplorent l'absence d'intervention de la Confédération. [Gaëtan Bally - Keystone]
Le nombre de médecins qui continuent à exercer après l'âge de la retraite a fortement augmenté, selon une statistique de la FMH. Mais cette tendance s'observe uniquement pour le secteur ambulatoire.

En 2016, on comptait 854 généralistes en ambulatoire entre 65 et 69 ans, contre 279 en 2008. Sur la même période, le nombre de ces médecins âgés entre 70 et 74 ans est lui passé de 82 à 288, et de 48 à 134 pour ceux exerçant au-delà de 74 ans, indique la statistique médicale 2016 de la Fédération des médecins suisse (FMH) publiée mercredi.

La tendance ne s'observe cependant pas parmi les généralistes du secteur hospitalier, dont la majorité termine leur activité professionnelle à l'âge de la retraite, constate la FMH.

Transfert de l'hospitalier vers l'ambulatoire

En conséquence, dans le secteur ambulatoire, le nombre de généralistes a connu une forte hausse (+31,3%) par rapport à celui de spécialistes (+7,7%) depuis 2008.

Face à ce transfert, la FMH dit s'attendre à une recrudescence des généralistes ambulatoires âgés entre 40-44 ans et 45-49 ans.

A noter que plus de la moitié des médecins exercent dans l'ambulatoire, 47,3% en milieu hospitalier et 1,6% dans un autre secteur, selon la statistique.

ats/jvia

Publié Modifié

Un tiers de médecins étrangers

La statistique confirme également les tendances en cours depuis plusieurs années: un tiers des médecins en exercice (11'900) possède un diplôme étranger, en hausse de 1,4%.

Cette part monte à 38,4% dans le secteur hospitalier. Les nations les plus représentées sont l'Allemagne (18,7%), l'Italie (2,8%), la France (2,1%) et l'Autriche (2,0%).

Densité médicale par habitant importante

En 2016, la Suisse comptait 36'175 médecins (14'953 femmes et 21'222 hommes) en exercice, soit une hausse de 850 par rapport à l'année d'avant.

Bien que près de 60% des médecins soient des hommes, la part des femmes a progressé de 37,9% depuis 2010, contre seulement 9,2% du côté des hommes.

Avec 4,2 médecins pour 1000 habitants, la densité médicale par habitant en Suisse est supérieure à la moyenne de l'Organisation de coopération et de développement économiques (3,3 médecins pour 1000 habitants).