Modifié

"Le dernier séisme de cette magnitude remonte à 12 ans"

Image1 [RTS]
Les plus forts tremblements de terre en Suisse depuis 1990 / L'actu en vidéo / 32 sec. / le 7 mars 2017
Le tremblement de terre qui s'est produit lundi soir à Linthal, dans le canton de Glaris, a été mesuré à 4,6 sur l'échelle de Richter. Un événement qui n'est pas extraordinaire en Suisse mais dont le dernier épisode semblable remonte à 2005.

"Cela fait longtemps qu'on n'avait pas eu un tel événement", précise le sismologue Clotaire Michel, du Service sismologique suisse de l'EPFZ, à RTSinfo.

>> A voir dans la vidéo ci-dessus, la visualisation des plus fortes secousses depuis 1990 en Suisse.

"En général, un séisme de cette magnitude se produit tous les 3 à 5 ans en Suisse, mais exceptionnellement, le dernier tremblement de terre de cette intensité remonte à 12 ans", souligne l'expert. Il s'agissait d'une secousse qui s'est produite le 8 septembre 2005 à Vallorcine, en France, et qui a été fortement ressentie en Valais. La secousse de lundi a quant à elle été ressentie dans toute la Suisse centrale.

>> A lire: Un tremblement de terre de magnitude 4,6 a secoué la Suisse centrale

Vibrations du sol assez fortes

Les vibrations du sol qui ont été mesurées dans la localité de Linthal étaient "assez fortes", précise Clotaire Michel. Elles ont atteint 8% de G, soit un chiffre légèrement en dessous des normes de sécurité utilisées dans la construction dans cette zone précise.

Avec une telle magnitude, on peut s'attendre à des dégâts légers, tels que des fissures aux bâtiments, près de l'épicentre.

Cécile Rais

Publié Modifié

Quelques dégâts et 20 répliques

Le séisme de magnitude 4,6 qui s'est produit lundi soir en Suisse centrale n'a pas causé de dégâts importants. L'assurance des bâtiments glaronaise a enregistré moins de dix annonces.

Des fissures dans les murs, une conduite d'eau endommagée et l'effondrement d'une cheminée ont été signalés. Selon les premières estimations, il ne s'agit que de cas mineurs.

Non loin de là se trouve la centrale de pompage-turbinage de Limmern (GL). Le mur de plus d'un kilomètre de long du barrage du lac de rétention est situé à 2500 mètres d'altitude. Le service médias de la centrale a déclaré à l'ats qu'aucun dégât n'avait été constaté après un premier contrôle visuel. D'autres examens étaient toutefois prévus.

Jusqu'à mardi midi, le Service suisse de sismologie a dénombré plus de 20 petites répliques.