Modifié le 04 mars 2017 à 15:48

Johann Schneider-Ammann plaide pour la digitalisation de l’agriculture

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann.
Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. [Anthony Anex - Keystone]
Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a participé samedi au 54e Salon de l’agriculture de Paris. Il a évoqué la digitalisation de l’agriculture et plaidé pour que les évolutions numériques profitent à tous.

La digitalisation soulève certaines craintes dans les milieux agricoles, notamment concernant l’usage des données numériques récoltées dans les exploitations. Face aux appréhensions, Johann Schneider-Ammann plaide pour l’ouverture.

"L'agriculture doit se renouveler par la digitalisation. Cette révolution doit représenter une chance pour le secteur et nous devons l'accepter avec un but: offrir des perspectives de travail aux citoyennes et aux citoyens, a-t-il déclaré en introduction d'un séminaire réunissant des acteurs suisses et français.

Formations solides

Johann Schneider-Ammann a également souligné la nécessité de formations solides. "Tous les acteurs devraient être ainsi en mesure de faire face aux nouvelles exigences de la digitalisation et d'exploiter au mieux le potentiel qu'elle offre", a-t-il indiqué.

ats/ctr

Publié le 04 mars 2017 à 14:51 - Modifié le 04 mars 2017 à 15:48

Grogne des producteurs de lait

Johann Schneider-Ammann est par ailleurs revenu sur la manifestation des producteurs de lait jeudi à Berne. Ces derniers réclament la mise en place de contrats-type d’une année fixant le prix et la quantité à produire. Selon le syndicat Uniterre, seuls 10% des paysans bénéficient aujourd’hui de ces contrats fixes, une disposition pourtant prévue par la loi sur l’agriculture.

"Nous sommes en contact direct avec l’industrie du lait et essayons de juger la situation correctement. Les problèmes persistent depuis des années et il est clair qu’il faut trouver une solution au sein de la branche", a-t-il déclaré.

Délégation suisse

Le conseiller fédéral est accompagné à Paris d’une délégation de parlementaires fédéraux et du conseiller d'Etat jurassien en charge de l'Economie et de la Santé Jacques Gerber (PLR). Plusieurs directeurs de start-up suisses ont également fait le déplacement.