Modifié

Tout déclarer à la douane sera bientôt possible avec un smartphone

Le poste de douane entre Bardonnex (GE) et Saint-Julien-en-Genevois (F). [Rémy GENOUD - AFP]
Le poste de douane entre Bardonnex (GE) et Saint-Julien-en-Genevois (F). [Rémy GENOUD - AFP]
Les Suisses pourront à l'avenir déclarer leur marchandises à la douane via leur smartphone. Le Conseil fédéral propose un vaste programme de numérisation de l'Administration fédérale des douanes.

D'un coût estimé à 400 millions de francs, le projet de numérisation devrait être mis en place entre 2018 et 2026. Le Parlement doit encore se prononcer, sur la base du message publié jeudi.

Près de 750'000 personnes, 350'000 voitures de tourisme et 20'000 camions franchissent chaque jour la frontière suisse.

Le projet permettrait de réduire les travaux administratifs et laisserait davantage de temps à  l'Administration fédérale des douanes pour les autres tâches sur le terrain.

Plateforme accessible en permanence

Les voyageurs qui achètent des biens à l'étranger pour les importer en Suisse pourront les déclarer à la douane par internet, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Ils pourront remplir leurs déclarations avant d'entrer en Suisse.

La solution informatique sera en outre compatible avec celle de l'Union européenne, avec qui la Suisse réalise environ 60% de ses transactions dans le domaine du commerce extérieur de marchandises.

ats/cab

Publié Modifié

Economies en vue

La charge administrative liée aux procédures douanières est estimée à 479 millions de francs par an.

Dans le seul domaine du trafic transfrontalier des marchandises, le projet de numérisation DaziT devrait permettre à l'économie d'épargner quelque 125 millions de francs par année.

Avec 4900 collaborateurs, l'Administration fédérale des douanes exécute toutes les tâches liées au franchissement de la frontière par des marchandises ou des personnes. Ses recettes s'élevaient à 21,5 milliards en 2015, soit près du tiers de celles de la Confédération.