Modifié le 12 février 2017 à 11:53

RIE III, FORTA et naturalisations: ce sur quoi les Suisses votent le 12 février

Une femme passe devant des affiches sur les votations du 12 février à Genève.
Une femme passe devant des affiches sur les votations du 12 février à Genève. [Martial Trezzini - Keystone]
Les Suisses se prononcent dimanche sur la très disputée réforme fiscale des entreprises (RIE III), combattue par la gauche, sur la naturalisation des étrangers de troisième génération et sur le fonds pour les routes (FORTA).

Le sort de la troisième réforme de l'imposition des entreprises (appelée RIE III) sera connu dimanche, alors que les deux camps étaient au coude-à-coude dans le dernier sondage SSR, à dix jours des votations. Le non était alors en progression, à 44% des intentions de vote, contre 45% d'avis favorables et 11% de nombreux indécis.

>> Notre suivi des résultats en direct: RIE III, FORTA et naturalisations: les Suisses aux urnes ce dimanche

Défendue par le Conseil fédéral, la RIE III vise à remplacer les statuts spéciaux par des allègements fiscaux pour toutes les sociétés. Cette réforme est combattue par la gauche qui redoute que la baisse des recettes fiscales ne se répercute sur l'imposition des personnes physiques et, notamment, la classe moyenne.

>> Lire: Le soutien à la réforme fiscale des entreprises s'effrite, selon le 2e sondage SSR

La naturalisation facilitée dans le viseur de l'UDC

Second objet fédéral, le projet porté par la conseillère nationale socialiste vaudoise Ada Marra prévoit de modifier la Constitution pour faciliter les procédures de naturalisation pour les étrangers de troisième génération. Début février, il convainquait deux tiers des votants interrogés par l'institut gfs.bern pour le compte de la SSR.

Ce changement des conditions d'octroi du passeport suisse a été largement combattu par l'UDC dont l'affiche représentant une femme en burqa avait suscité la polémique, les personnes concernées par cette modification constitutionnelle étant pour la plupart d'origine européenne.

>> Lire: L'affiche UDC contre la naturalisation facilitée très éloignée de la réalité

Le financement des routes porté par Doris Leuthard

Enfin, les Suisses doivent donner leur avis sur la création d'un fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA), défendu par Doris Leuthard.

Ce fonds est "indispensable" pour répondre "au développement de la population, de l'économie et de la mobilité", défendait la conseillère fédérale chargée des Transports sur le plateau de l'émission Infrarouge face à la conseillère nationale genevoise Lisa Mazzone (Les Verts) pour qui faciliter le trafic attire le trafic.

>> Lire: "Déséquilibré" ou "indispensable", le fonds routier FORTA divise

Début février, c'était le seul objet qui gagnait du terrain dans le second sondage SSR, avec 62% d'intentions de vote favorables.

Juliette Galeazzi

Publié le 11 février 2017 à 17:12 - Modifié le 12 février 2017 à 11:53

Et au menu des votations cantonales?

Dans les cantons, l'avenir de l'Hôpital neuchâtelois se jouera dimanche après une campagne passionnée. Les citoyens trancheront entre deux modèles: un site unique de soins aigus à Neuchâtel et un centre de réadaptation à La Chaux-de-Fonds ou alors le maintien de deux hôpitaux avec des soins aigus dans le Haut et le Bas du canton.

Les Vaudois doivent eux se prononcer sur la nouvelle loi cantonale en faveur de logements de loyer abordable, visant à lutter contre la pénurie. Ce texte a été combattu via référendum par les milieux immobiliers qui dénoncent une bureaucratie excessive et des atteintes à la propriété.

Notons encore ailleurs en Suisse, le vote dans les Grisons sur un crédit de 25 millions pour la candidature aux JO 2026.