Publié

1000 salles et 750'000 abonnés, le fitness est en plein boom en Suisse

Fitness: la course pour conquérir le marché est lancée [RTS]
Fitness: la course pour conquérir le marché est lancée / 19h30 / 3 min. / le 7 février 2017
Près d'un Suisse sur dix a un abonnement dans un fitness. Et si beaucoup ne le renouvellent pas après un an, le nombre de clients croît néanmoins d'année en année, faisant de ce secteur un marché très juteux.

En Suisse romande, ce sont quelque 180'000 personnes qui ont conclu un abonnement dans un fitness, contre 570'000 en Suisse alémanique, selon des chiffres de la Fédération suisse des centres de fitness et de santé (SFGV). Sur ces 750'000 abonnés, on dénombre autant de femmes que d'hommes.

Les adeptes du fitness dépensent en moyenne 1000 francs par année pour assouvir leur passion sportive, ce qui en fait un marché florissant. Mille abonnés et ce sont déjà un million de francs qui rentrent dans les caisses d'une salle. L'industrie du fitness en Suisse pèse ainsi aujourd’hui près de 750 millions de chiffre d'affaires annuel, indique la SFGV.

Les bonnes résolutions de janvier...

Mais les bonnes résolutions de janvier ne passent pas toujours l'hiver. Et s'il est difficile de quantifier les habitudes des adeptes de fitness, on sait que près de la moitié des abonnés ne renouvellent pas leur abonnement ou le résilient une fois arrivé à son terme. Et beaucoup de clients ne viennent que le premier mois ou les deux premiers, certains abonnés ne mettant même jamais les pieds dans la salle de sport.

L'industrie du fitness doit ainsi renouveler sa clientèle chaque année. Malgré tout et contre toute attente, le nombre de clients augmente chaque année et le nombre de salles suit la même courbe: on en dénombre aujourd'hui plus de 1000 en Suisse.

Un accès 24 heures sur 24

Et pour séduire cette nouvelle clientèle, les salles s'adaptent et se transforment. Il faut du matériel de pointe, donc d'importants investissements. Il faut de vastes locaux, trois ou quatre étages parfois, pour accueillir les machines. Et un style high-tech et flambant neuf fait d'autant plus venir le client.

Pour séduire le sportif, il est désormais également nécessaire d'élargir les horaires d'ouverture. De nombreuses salles offrent un accès 24 heures sur 24 et ce sans employé supplémentaire. Un portique automatique et le tour est joué, à moindre coût. Les fitness peuvent ainsi afficher des tarifs relativement bas pour attirer de nouveaux clients.

Christophe Schenk, Claudio Zemperini et Frédéric Boillat

Publié

L'exemple de Migros

Le distributeur Migros a compris l'importance financière du secteur des fitness. Le 20 janvier dernier, l'une de ses filiales a ouvert son 100e club de fitness dans le pays, contre une dizaine il y a moins de dix ans.

Avec 20% des parts de marché et près de 200'000 membres, Migros se disait "incontestable" leader du secteur en Suisse.

Si le distributeur se félicitait alors de sa "stratégie globale en matière de santé", il notait aussi sa volonté de poursuivre cette "expansion stratégique".