Modifié le 05 janvier 2017 à 18:21

Des bus en concurrence aux trains sur de longues distances en Suisse

Un bus Domo.
Une entreprise de transport zurichoise attaque le monopole des CFF Le Journal du matin / 1 min. / le 05 janvier 2017
Une entreprise zurichoise de voyages en bus veut se lancer dans les longues distances en Suisse. Elle a déposé trois demandes pour une liaison entre l'est et l'ouest, entre Bâle et le Valais, puis le Tessin.

L'entreprise Domo Reisen veut assurer le trajet entre St-Gall et Genève deux fois par jour. Elle propose également un car par jour dans chaque sens entre Bâle et Brigue (VS) en passant par Vevey (VD).

La société alémanique a récemment déposé une demande de concession auprès de l'Office fédéral des transports (OFT).

Moins cher qu'un billet de train demi-tarif

Le prix des trajets sera environ deux fois moins cher qu'un billet demi-tarif auprès des CFF, s'enorgueillit déjà Patrick Angehrn, cadre chez Domo Reisen. Il confirmait une information publiée mercredi par blick.ch.

Un billet aller simple entre Zurich et Berne pourra être acheté dès 12 francs. Pour se rendre de Zurich à Bâle, le ticket ne coûtera même que 9 francs, assure Patrick Angehrn.

Les tarifs exacts et la taille des bus dépendront de la demande. Les cars circuleront dès que la concession sera acquise. "Certainement cette année", selon le responsable.

ats/tmun

Publié le 04 janvier 2017 à 18:55 - Modifié le 05 janvier 2017 à 18:21

Examen de l'OFT

La firme zurichoise, sise à Glattbrugg, doit encore se procurer les véhicules. En Suisse, les transports publics doivent être utilisables pour des personnes à mobilité réduite. Dès que Berne aura donné son feu vert, l'entreprise en acquerra.

L'OFT examine si Domo Reisen, qui exploite déjà des bus longue distance à l'étranger, remplit les critères, a précisé son porte-parole Gregor Saladin. Il faudra ensuite encore en discuter avec les cantons concernés et les entreprises de transport. Il ne faut pas que cette offre compromette les possibilités déjà existantes.

Obligations en lien avec la concession

L'obtention de cette concession s'accompagnera aussi d'un certain nombre d'obligations pour l'entreprise Domo. Il faut publier un horaire et les trajectoires annoncées doivent être effectuées. De plus, les personnes handicapées devraient en principe pouvoir utiliser les bus de façon autonome.

Pour l'heure, la Confédération n'a pas encore décidé si le fait d'accepter un abonnement général ou le demi-tarif sera une des conditions pour l'obtention d'une concession. Il n'y a pas eu de précédent, Domo Reisen est la première société helvétique à avoir entrepris la démarche.