Modifié le 01 janvier 2017

Doris Leuthard appelle à la solidarité et à la cohésion dans ses voeux

Doris Leuthard souhaite "paix" et "sérénité" à celles et ceux qui vivent dans la peur des attentats
Doris Leuthard souhaite "paix" et "sérénité" à celles et ceux qui vivent dans la peur des attentats L'actu en vidéo / 1 min. / le 01 janvier 2017
Dans ses voeux de Nouvel An, la nouvelle présidente de la Confédération Doris Leuthard a estimé que la Suisse devait faire valoir ses "solides atouts" dans un contexte international toujours plus instable.

"Je vous souhaite de tout coeur santé, joie et bonheur pour la nouvelle année! En ce jour du Nouvel An, nous pouvons être fiers et optimistes. Notre pays commence l’année dans de bonnes conditions. Nous vivons dans un beau pays qui offre une qualité de vie élevée": Doris Leuthard a entamé ainsi dimanche sa première allocution en tant que nouvelle présidente de la Confédération.

Dans ses voeux, l'Argovienne a salué un pays qui prend soin de son environnement, stable et permettant à chacun de s'épanouir, avec une démocratie qui se porte bien, grâce notamment au pluralisme dans les médias.

>> Lire aussi Doris Leuthard choisit une photo noir-blanc pour illustrer le Conseil fédéral

>> Le portrait de la nouvelle présidente: Toujours battante, souvent gagnante, Doris Leuthard redevient présidente

Des atouts dans un monde incertain

Doris Leuthard a toutefois déploré un monde aujourd'hui instable, avec plusieurs pays qui s'apprêtent à renouveler leurs autorités, créant un climat d'incertitude. Et d'évoquer aussi le drame des migrants et des conflits en cours. "Nous ne savons pas ce que l'avenir nous réserve", a-t-elle déclaré.

Les amateurs de musique populaire et les fans de hip-hop ne se retrouvent sans doute pas au même concert - mais les uns respectent la culture des autres !

Doris Leuthard

Dans ce contexte, la présidente a estimé que la Suisse a des "atouts solides" à faire valoir: la capacité d'innovation, une croissance économique saine, un taux de chômage bas, l'attachement à la notion de solidarité, pourtant mise à l'épreuve par la hausse des coûts.

La recherche du compromis

"Nous voulons préserver notre stabilité et continuer sur la voie du succès. Pour cela, il nous faut plus que jamais être solidaires. Notre société est forte car elle sait concilier des intérêts divergents", a poursuivi la conseillère fédérale.

Je tiens donc à remercier toutes celles et ceux qui, jour après jour, contribuent à la cohésion de notre société, à l’entente mutuelle, au progrès et à l’ouverture

Doris Leuthard

Au final, la Suisse doit à nouveau s'atteler à "rechercher des compromis", ce qui implique de faire preuve de patience, de persévérance et de confiance, et ce même si l'exercice de la démocratie est plus difficile que jamais.

boi

Publié le 01 janvier 2017 - Modifié le 01 janvier 2017