Modifié le 16 décembre 2016 à 21:10

Des parlementaires veulent amender les vélos comme les voitures

Des parlementaires fédéraux veulent amender les vélos au même titre que les voitures
Des parlementaires fédéraux veulent amender les vélos au même titre que les voitures 19h30 / 2 min. / le 16 décembre 2016
Plus de septante conseillers nationaux issus des partis bourgeois soutiennent une motion pour augmenter les amendes des cyclistes à une hauteur similaire à celles infligées aux automobilistes.

Soutenant une motion du libéral-radical zurichois Hans-Peter Portmann, ces élus dénoncent les faibles sanctions pécuniaires à l'encontre des cyclistes. Ces derniers n'hésitent pas à rouler sur les trottoirs, à circuler au rouge ou à traverser des lignes continues, déplorent certains élus.

Alors qu'un automobiliste doit débourser 250 fr ancs pour un feu rouge non respecté, les deux-roues, eux, doivent en payer 60. "Il n'y a pas de raison que les cyclistes soient traités différemment des usagers de la route", a déclaré à la RTS le conseiller national Hugues Hiltpold.

Incompréhension de la gauche

A gauche, on ne comprend pas cette volonté. La socialiste Evi Allemann, présidente de l'Association transports et environnement, rappelle dans le Blick que la plupart des cyclistes se comportent bien.

Pour éviter les infractions, "ce n'est pas des amendes qu'il faut, mais davantage d'améliorations dans les infrastructures afin de faire cohabiter les piétons, les vélos et les voitures", précise-t-elle.

kg

Publié le 16 décembre 2016 à 12:21 - Modifié le 16 décembre 2016 à 21:10