Modifié le 09 décembre 2016 à 09:14

La lutte contre le tabagisme se joue désormais dans les cantons

La publicité pour le tabac ne sera pas restreinte.
Tabagisme: la lutte désormais entre les mains des cantons Le Journal du matin / 1 min. / le 09 décembre 2016
Alors que le Parlement a renvoyé jeudi au Conseil fédéral la loi sur les produits du tabac, les milieux de prévention vont cibler leurs efforts désormais sur les législations cantonales.

Après le Conseil des Etats en juin, le National a refusé jeudi de restreindre la publicité pour les cigarettes. Il a rejeté la loi d'Alain Berset sur les produits du tabac - un projet minimal mais jugé trop liberticide par la droite majoritaire. Le ministre de la Santé devra donc revoir sa copie.

En attendant une nouvelle loi fédérale qui harmonise les pratiques, c'est dans les cantons que la lutte contre le tabagisme va se jouer. Aujourd'hui, seize d'entre eux interdisent déjà la vente de cigarettes aux mineurs. Certains limitent aussi la publicité dans les espaces publics. C'est donc à ce niveau que les milieux de prévention contre le tabagisme vont cibler leurs efforts.

L'espoir d'un minimum de restrictions

"Il y a des cantons comme Soleure qui sont déjà très avancés dans la restriction de la publicité", rappelle Elena Strozzi, responsable de politique et prévention à la Ligue pulmonaire suisse. "On a même vu que -dans ces cantons-là- la part des jeunes, la part de la population qui fume, est plus restreinte. On va prendre ces bons exemples cantonaux pour essayer de faire pression sur les autres cantons et essayer d'arriver à un minimum de restrictions."

Les lois cantonales sont parfois beaucoup plus restrictives que le projet qui était prévu par le Conseil fédéral, mais certains parlementaires fédéraux comptent sur leurs collègues des cantons pour faire barrage.

Rester "raisonnables" dans la législation

"J'espère que dans les cantons également, les politiciens réagiront", dit le conseiller national UDC neuchâtelois Raymond Clottu. "Ce n'est pas pour favoriser plus l'industrie du tabac (…), c'est juste qu'on reste raisonnables dans la législation. Le projet [fédéral] ne va pas partir aux oubliettes. De légiférer dans chaque cantons, à mon avis, ce n'est pas une bonne idée."

Le Parlement a renvoyé le projet au Conseil fédéral sans fixer de délai. Ce n'est donc pas demain que la Suisse limitera la publicité pour le tabac sur tout son territoire.

Alexandra Richard/oang

Publié le 09 décembre 2016 à 08:59 - Modifié le 09 décembre 2016 à 09:14