Modifié

La cabine téléphonique obligatoire dans chaque commune abandonnée

La cabine téléphonique poursuit son déclin inexorable. [Martin Ruetschi - Keystone]
La cabine téléphonique poursuit son déclin inexorable. [Martin Ruetschi - Keystone]
L'obligation d'offrir au moins une cabine téléphonique par commune va disparaître dès 2018. Le Conseil fédéral a adopté vendredi une révision de l'ordonnance définissant les prestations que doit fournir Swisscom.

La concession de service universel de Swisscom, valable dix ans, arrive à échéance fin 2017 et le gouvernement a donné ses recommandations en prévision de l'octroi du nouveau mandat.

Plusieurs services seront abandonnés comme la mise à disposition d'au moins un poste téléphonique payant et public dans chaque commune. On comptait encore 5678 publiphones fin 2012 et 3105 fin 2014. Et 880 communes ont déjà renoncé à leur droit à une cabine.

De moins en moins utilisées

Les appels depuis les téléphones publics ont fondu peu à peu, ne représentant plus que 0,2% du volume total du réseau fixe. Selon un sondage réalisé en 2014, 8% des personnes interrogées ont utilisé un publiphone au cours de l'année écoulée et 25,5% des 15-29 ans n'y ont jamais recouru.

D'autres possibilités s'offrent désormais aux consommateurs, téléphones portables et wifi gratuit en tête. Les frais d'exploitation et de modernisation des cabines sont en outre disproportionnés par rapport à l'utilité du service.

ats/boi

Publié Modifié

Le débit d'accès à internet relevé

Selon les prescriptions du Conseil fédéral, l'accès à internet ne devrait plus être lié à la location d'une ligne de téléphone. Face aux critiques émises en consultation, le gouvernement a renoncé à introduire un prix plafond qui inclurait les communications.

Le prix maximum pour un raccordement téléphonique de base restera donc inchangé à 23,45 francs. La connexion à l'internet seule sera facturée 45 francs au plus. Enfin, la combinaison des deux services coûtera toujours au maximum 55 francs.

Le débit minimal pour l'accès à la toile sera quant à lui relevé de 1000/100 kbit/s, à 3000/300 kbit/s. Il s'agit de tenir compte du fait que plusieurs appareils sont souvent raccordés à internet en même temps. Avec deux smartphones (2x500 kbit/s), une tablette (1000 kbit/s) et un ordinateur (1000 kbit/s), on arrive déjà au minimum requis.

Deux noms dans l'annuaire

Chaque ménage pourra par ailleurs demander gratuitement une inscription supplémentaire dans l'annuaire. Cette mesure permettra par exemple aux couples mariés, dont chaque conjoint a gardé son nom, d'apparaître sous les deux patronymes.