Modifié

Les Etats veulent un contre-projet à l'initiative pour la sécurité alimentaire

L'initiative veut renforcer l'approvisionnement avec des denrées issues de l'agriculture suisse. [Gaël Klein - RTS]
Les Etats veulent un contre-projet à l'initiative pour la sécurité alimentaire / Le 12h30 / 2 min. / le 29 novembre 2016
Le Conseil des Etats a décidé mardi de rejeter l'initiative de l'Union suisse des paysans pour la sécurité alimentaire. Les sénateurs privilégient un article constitutionnel plus précis, via un contre-projet direct.

L'initiative des paysans vise à renforcer l'approvisionnement de la population suisse avec des denrées issues de l'agriculture suisse, durable et diversifiée. Les agriculteurs parlent d'un taux de 60% d'approvisionnement, sans qu'aucun chiffre ne soit spécifié dans leur texte.

C'est donc un article constitutionnel essentiellement déclaratif et donc inutile ont plaidé le PLR zurichois Ruedi Noser et le socialiste soleurois Roberto Zanetti, représentants d'une frange minoritaire qui ne voulait ni de l'initiative ni du contre-projet.

Un cadre pour préserver les bonnes terres

Dans ce contexte, la Chambre des cantons a préféré recommander le rejet de l'initiative de l'USP, prenant ainsi le contre-pied du Conseil national. Le contre-projet accepté mardi précise notamment dans la Constitution que la Confédération doit créer un cadre pour préserver les bonnes terres agricoles.

L'Union suisse des Paysans pourrait retirer son initiative si ce contre-projet devait être approuvé par la Chambre du peuple.

Stéphane Deleury/oang

Publié Modifié