Modifié le 27 novembre 2016 à 18:08

Les anti-nucléaires ont fortement progressé en Suisse romande depuis 2003

Une action des anti-nucléaires à Beznau en 2014.
Une action des anti-nucléaires à Beznau en 2014. [Urs Flueeler - Keystone]
Malgré le rejet de l'initiative "Sortir du nucléaire" dimanche par 54,2% des Suisses, les anti-nucléaires ont gagné du terrain, surtout en Suisse romande, par rapport au moratoire refusé en 2003.

L'idée d'une Suisse sans nucléaire fait peu à peu son chemin. En Suisse romande, surtout, mais aussi dans le nord du pays.

La comparaison des résultats de dimanche à ceux de l'initiative "Moratoire-Plus", refusée en 2003 par 58%, dévoile que les anti-nucléaires ont obtenu un meilleur score dans la plupart des cantons.

De plus, le texte de 2003 allait moins loin que celui rejeté dimanche. Il demandait de prolonger de 10 ans le moratoire sur la construction de centrales et de limiter leur durée d'exploitation à 40 ans.

>> Différences des résultats par rapport au moratoire de 2003:

Forte poussée en Valais

Le Valais enregistre la plus grande différence, avec près de 15 points d'écart entre les deux votations. Les Valaisans ont rejeté dimanche l'initiative des Verts à 53,3%, alors qu'ils avaient refusé "Moratoire-Plus" à 68%.

Genève, Vaud, Neuchâtel et le Jura affichent également tous au moins 10 points de plus pour les anti-nucléaires. Seules les différences à Fribourg (+6,5) et Berne (+2,8) restent plus timides.

Suisse centrale pro-nucléaire

En Suisse alémanique, la plus forte poussée pour l'abandon du nucléaire s'est produite en Thurgovie (+5,2) et en Argovie (+5,1). Ce dernier canton, qui accueille trois des cinq réacteurs du pays, a tout de même rejeté l'initiative des Verts à près de 63% dimanche.

Les cantons de Suisse centrale ont quant à eux fait le chemin inverse. Les pro-nucléaires y ont gagné du terrain, notamment à Obwald, où le oui n'a remporté que 35,1% des voix, contre 38% en 2003.

Enfin, le Tessin, historiquement plutôt favorable à une sortie du nucléaire, enregistre la deuxième plus forte poussée des pro-nucléaires (-2,7).

>> Les résultats du 27 novembre:

>> Retour complet sur cette journée:

Peuple et cantons rejettent l'initiative "Sortir du nucléaire"

Valentin Tombez

Publié le 27 novembre 2016 à 17:45 - Modifié le 27 novembre 2016 à 18:08

Sept votations, un seul oui

Les Suisses se sont déjà prononcés sept fois concernant l'énergie nucléaire.

Son seul oui date de 1990, lorsqu'il a approuvé un moratoire de dix ans sur la construction de centrales atomiques.