Modifié

Une nouvelle régulation pour les drones entrera en vigueur en 2017

La Suisse veut développer son industrie du drone [RTS]
La Suisse veut développer son industrie du drone / 19h30 / 2 min. / le 10 novembre 2016
Le drone, considéré comme un modèle réduit d’aéronefs par la loi, va faire son entrée dans la cour des grands. Dès 2017, les fabricants pourront faire certifier leurs appareils auprès de l’Office fédéral de l’aviation civile.

Cette certification porte sur la qualité et la navigabilité des drones. C’est une première en Suisse, ainsi que l'explique le 19h30 de la RTS jeudi. La mesure concerne surtout les startups suisses qui fabriquent des drones.

Une industrie suivie de près par le régulateur suisse. "L’industrie du drone est en plein développement. Il y a de nombreuses entreprises en Suisse qui sont à la pointe de ce développement. Cela permettra à ces entreprises, avec ce certificat, de se positionner au niveau du marché et d’avoir ainsi un avantage stratégique", indique Marcel Zuckschwerdt, directeur suppléant à l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC).

Haute technologie

Plusieurs sociétés sont actives sur ce marché du drone en Suisse. La Suisse romande compte trois jeunes entreprises en pleine croissance. Jean-Christophe Zufferey, co-fondateur de la société Sensefly, basée à Cheseaux-sur-Lausanne (VD), salue cette nouvelle possibilité ouverte par l’OFAC: "C’est un pas dans la bonne direction de certifier les drones. Cela existe dans d’autres pays et on le fait dans d’autres domaines. Après cela dépend de la forme que cela va prendre. Je pense que de faire la différence entre un drone qui suit certains processus de design et de production et un drone qui a été 'bricolé', c’est important, et l’OFAC peut nous aider dans cette direction."

Les drones produits en Suisse intègrent de la haute technologie et s’adressent à des professionnels, dans l’agriculture, la cartographie ou des interventions spécifiques, loin des "drones jouets" grand public. C’est cette qualité que l’OFAC semble vouloir certifier.

Lois Siggen Lopez/olhor

Publié Modifié

La Suisse fait preuve d'ouverture

Le régulateur (l’OFAC) fait preuve d’ouverture. La Suisse est l’un des premiers pays à proposer une "certification de type" pour les drones. C’est une industrie encore jeune, et les régulateurs du monde entier réfléchissent au moyen d’intégrer ses appareils sans pilote dans l’espace aérien.

L’association industrielle internationale Global UTM, qui a pour ambition de faciliter l'intégration sure des drones dans l'espace aérien, affirme par le biais de son secrétaire général Benoît Curdy, que "la Suisse a un rôle central dans le monde du drone. Pour plusieurs raisons: l’OFAC est un des leaders au niveau de la régulation, l’EPFL et l’EPFZ sont des leaders au niveau de la recherche et puis nous avons des sociétés comme Sensefly, pix4D, flyability, qui sont des leaders dans leur marché. Quand on met tout cela ensemble, la Suisse a un rôle de premier plan".