Modifié

Doris Leuthard en campagne contre le texte des Verts pour sortir du nucléaire

Doris Leuthard, lors de la conférence de presse donnée mardi à Berne. [Peter Klaunzer - Keystone]
Doris Leuthard lance la campagne contre l’initiative pour une sortie du nucléaire / Le 12h30 / 1 min. / le 11 octobre 2016
Débrancher avant l'heure les centrales atomiques pourrait coûter très cher aux contribuables, a averti mardi la conseillère fédérale Doris Leuthard, qui a lancé sa campagne contre l'initiative des Verts pour sortir du nucléaire.

Les propriétaires des centrales nucléaires pourraient en effet réclamer des dédommagements à hauteur de centaines de millions de francs, a précisé Doris Leuthard. "Le oui à l'initiative changerait les règles du jeu, en donnant une limite, alors qu'il n'y en a pas actuellement", selon elle.

Deux cas d'indemnisation

Jusqu'à présent, il y a déjà eu deux cas d'indemnisation. La Confédération a dû verser 350 millions de francs à l'exploitant de la centrale de Kaiseraugst (AG) pour les investissements déjà réalisés. Le projet, approuvé en 1985, a été stoppé face à l'opposition populaire qui a suivi la catastrophe de Tchernobyl.

La Confédération a aussi dû débourser 227 millions en 1996 pour n'avoir pas accordé l'autorisation cadre à l'exploitant de la centrale de Graben (BE). Un arrêt du Tribunal fédéral l'y avait contrainte.

Stratégie 2050 préconisée

Pour la cheffe du Département fédéral de l'énergie, mieux vaut donc ne pas précipiter le débranchement définitif des centrales nucléaires. "La sortie du nucléaire fait sens, mais il faut plus de temps", a-t-elle lancé, plaidant pour la solution du gouvernement.

La stratégie énergétique 2050 a été adoptée en septembre par le Parlement. Elle poursuit le même objectif que l'initiative, c'est-à-dire remplacer le nucléaire par des énergies renouvelables, relève la conseillère fédérale.

Sûreté assurée, selon Leuthard

Dans l'émission Forum, Doris Leuthard a par ailleurs défendu la sûreté des centrales nucléaires suisses, malgré leur ancienneté. En Suisse, "la sûreté nucléaire oblige les propriétaires à effectuer des investissements permanents, chaque année", relève-t-elle.

Selon la conseillère fédérale, "aujourd'hui, nos centrales sont pratiquement renouvelées, elles ne sont plus celles qu’on a construites à l’époque. C’est pour cela qu’on ne peut pas comparer nos centrales avec celles de l’étranger."

>> L'interview de Doris Leuthard dans Forum:

La conseillère fédérale en charge de l'Energie Doris Leuthard. [Peter Schneider - Keystone]Peter Schneider - Keystone
Doris Leuthard en campagne contre le texte des Verts pour sortir du nucléaire / Forum / 13 min. / le 11 octobre 2016

ats/kg

Publié Modifié

Vrai ou faux?

"Nos centrales nucléaires sont renouvelées à 90%", "nos centrales sont les plus sûres en Europe", "Leibstadt redémarrera en février": vrai ou faux? Ces trois affirmations tenues par Doris Leuthard mardi dans Forum ont été passées au crible par Pietro Bugnon.

Le site de la centrale nucléaire de Beznau (AG). [Alessandro Della Bella - Keystone]Alessandro Della Bella - Keystone
Les centrales suisses sont-elles vraiment les plus sûres d'Europe? / Forum / 17 min. / le 12 octobre 2016