Modifié

Des produits contenant des oeufs de batterie retirés de supermarchés suisses

La Romandie est frappée d'une pénurie d'œufs.
Katherine_gee
Fotolia [Katherine_gee - Fotolia]
Les œufs de batterie n’ont pas complètement disparu / On en parle / 6 min. / le 5 octobre 2016
Des oeufs issus de la ponte en cage, interdite en Suisse, sont encore utilisés dans la fabrication de biscuits importés. Des produits seront retirés du marché après une enquête de l'émission On en parle.

L'élevage de poules en batterie est interdit en Suisse depuis 1981. Mais si l'on se penche sur les étals des supermarchés helvétiques, certains produits industriels fabriqués à l'étranger avec des oeufs étrangers peuvent contenir des oeufs issus de la ponte en cage, révèle une enquête de l'émission On en parle de la RTS, réalisée avec le magazine Bon à savoir.

En effet, si l'oeuf n'est pas l'ingrédient principal, la provenance n'est généralement pas indiquée et encore moins les conditions d'élevage. L'enquête menée auprès des grands distributeurs suisses et de leurs fournisseurs étrangers a ainsi montré que certains articles de boulangerie-confiserie, biscuits, brioches et autres barres chocolatées contiennent encore des oeufs issus d'élevages non conformes à l'Ordonnance suisse sur la protection des animaux.

Traçabilité compliquée

Si tous les grands distributeurs (Coop, Migros, LeShop.ch, Denner, Aldi, Lidl) assurent s'être engagés à se fournir uniquement auprès de fabricants respectant les conditions d'élevage autorisées en Suisse, la réalité est plus floue. Surtout chez les vendeurs de produits de marque comme Migros, Coop et LeShop, où la traçabilité est compliquée.

Une quarantaine de fournisseurs ont donc été contactés par On en parle et Bon à savoir. Le géant mondial Mondelez, par exemple, qui détient un nombre considérable de grandes marques comme Toblerone et les chocolats Milka, a indiqué que 85% de sa production provient de "cages aménagées" (voir encadré), sans citer de produit en particulier. Coop, qui vend certains de ses produits, a admis faire des entorses à ses principes avec des grands fournisseurs.

Des produits disparaîtront des rayons

Mais certains distributeurs ont aussi pris des mesures à la suite de l'enquête. Migros va retirer de ses rayons la barre chocolatée de la marque Dancing Cow produite avec des oeufs en batterie. LeShop.ch va aussi arrêter d'importer quatre produits: les briochettes Pasquier, les mini-brownies chocolat et pépites et le gâteau marbré au chocolat savane de Brossard, ainsi que les madeleines longues aux pépites de sucre de la marque Le Ster.

Le distributeur a d'ailleurs annoncé qu'il allait contacter tous ses fournisseurs pour certifier que leurs oeufs soient au minimum issus d'élevage au sol, faute de quoi ils seront retirés de l'assortiment.

>> A voirr aussi: les explications de Yves-Alain Cornu dans le 19h30

Des oeufs de poules en batterie sont présents dans des biscuits vendus en Suisse [RTS]
Des oeufs de poules en batterie sont présents dans des biscuits vendus en Suisse / 19h30 / 2 min. / le 5 octobre 2016

Yves-Alain Cornu/jvia

Publié Modifié

"Cages aménagées"

La ponte au sol est la condition minimale de détention autorisée en Suisse, selon l'Ordonnance suisse sur la protection des animaux. Or, ailleurs en Europe, seuls certains pays ont commencé à interdire les batteries et souvent pour les remplacer par des "cages aménagées", qui suivent le même modèle que la batterie mais améliorerait un peu le bien-être des animaux.

En Suisse, ce mode de détention est considéré au même titre que les batteries, et donc également interdit.