Modifié le 26 septembre 2016 à 08:27

L'initiative pour une économie verte a été largement repoussée

Votations - Oui à une économie verte: la désillusion est grande pour le parti des Verts
Votations / Oui à une économie verte: la désillusion est grande pour le parti des Verts 19h30 / 2 min. / le 25 septembre 2016
Les Suisses ont rejeté dimanche par 63,6% l'initiative pour une économie verte qui voulait empêcher la Suisse de consommer davantage de ressources que ce qu'offre la planète. Seul le canton de Genève l'a soutenue.

Dans le camp du "non", les moins hostiles à l'initiative des écologistes sont les Bâlois de la ville (53%). Les plus hostiles se trouvent à Schwyz avec 78,5%, suivis de Nidwald (77,2%) et d'Obwald (77,1%).

>>Le suivi de la journée: Non à AVSPlus et à l'Economie verte, loi sur le renseignement plébiscitée

Les Romands sont généralement moins catégoriques que les Alémaniques. Les Vaudois rejettent le texte par 53,7% des voix, les Jurassiens par 55,2%, les Neuchâtelois par 56% et les Fribourgeois par 62,6%. Les Bernois ont dit non à 62,7%. Le Valais sort de la moyenne avec 70,8% de rejet.

Large refus en Suisse alémanique

Le refus des Tessinois s'inscrit à 60%. Bâle-Ville mis à part, tous les cantons d'outre-Sarine ont repoussé l'initiative à plus de 63%. Au total, environ 1'430'200 personnes ont glissé un bulletin non dans l'urne. Un peu moins de 819'800 citoyens ont dit oui. A Genève, seul canton à avoir accepté l'initiative, le oui a atteint 51,9%. La ville de Lausanne a pour sa part approuvé à 60,9% l'initiative écologiste.

L'initiative exigeait que la Suisse réduise son empreinte écologique d'ici 2050 à une planète au lieu de trois. L'Etat aurait dû veiller à ce que l'activité économique n'épuise pas les ressources naturelles, fixer des objectifs et prendre des mesures en plus s'ils ne sont pas atteints.

ats/nr

Publié le 25 septembre 2016 à 16:01 - Modifié le 26 septembre 2016 à 08:27