Modifié

La suspension de l'achat du système de défense sol-air "justifiée"

Un appareil de détection de potentielles cibles aériennes. [Gaetan Bally - Keystone]
La suspension de l'achat du système de défense sol-air "justifiée" / Forum / 3 min. / le 22 septembre 2016
L'armée et Armasuisse doivent être plus transparents, conclut l'enquête sur le projet d'achat d'un nouveau système de défense sol-air (BODLUV) présentée jeudi. Le projet avait été stoppé par le conseiller fédéral Guy Parmelin.

Au vu de la situation, la suspension de cette procédure fin mars par le ministre était compréhensible, note l'enquête. Guy Parmelin a confirmé dans la foulée le gel du processus d'achat, en attendant l'analyse des recommandations du rapport.

Exigences de détails

Pour mieux convaincre ces milieux à l'avenir, l'enquête mandatée en avril par Guy Parmelin propose de leur présenter dès le départ et de façon plus détaillée les enjeux. Il faudrait leur fournir des estimations sur les coûts finaux présumés, les risques et les chances, et non des coûts susceptibles de varier.

Par ailleurs, pour les projets d'armement importants, les autorités politiques doivent être associées plus tôt au processus d'acquisition du matériel, souligne le rapport d'enquête. Et cette étape doit s'effectuer, de manière générale, plus rapidement, au vu des avancées technologiques constantes.

ats/gax

Publié Modifié
L'enquête devait vérifier si le projet de défense sol-air (BODLUV) a eu ou non des déficits concernant notamment le déroulement des acquisitions et les contrôles.

Le projet vise à remplacer les équipements vieillissants de l'armée suisse (engins guidés Stinger et Rapier, système de canons de DCA de 35 mm).

"Bonne organisation"

En automne 2015, la société Thales Suisse a reçu mandat de la part du Département de la défense de préparer côté helvétique l'acquisition du nouveau système. L'initialisation du projet, comme son organisation et son déroulement, ont été conformes aux directives et règlements, assure le rapport d'enquête présenté jeudi. Une gestion du risque efficace et adaptée avait été mise en place.