Publié

Amnesty demande à la Suisse d'accueillir plus de réfugiés syriens

Des bénévoles revêtus de couverture de survie ont sensibilisé les pendulaires, comme ici dans la gare de Berne. [Amnesty International Suisse]
Des bénévoles revêtus de couverture de survie ont sensibilisé les pendulaires, comme ici dans la gare de Berne. [Amnesty International Suisse]
Amnesty International Suisse demande au Conseil fédéral de tenir ses promesses en accueillant au plus vite 1500 Syriens particulièrement vulnérables. L'ONG a lancé lundi sa nouvelle campagne.

"Tout est bien protégé, sauf les réfugiés": tel est le slogan de la nouvelle campagne d'Amnesty International Suisse, qui sensibilisait lundi les pendulaires.

Dans les gares de Genève, Lausanne, Zurich, Berne et Bâle, des militants munis de couverture de sauvetage ont attiré l"attention "sur la vulnérabilité des personnes qui ont dû tout abandonner dans leur pays d'origine pour chercher un pays sûr".

Accepter davantage

Seuls 751 réfugiés particulièrement vulnérables sont arrivés directement de la zone de conflit syrienne sur décision du Conseil fédéral, souligne l'organisation dans un communiqué, alors que le gouvernement a promis l'année dernière d'en recevoir 1500 sur trois ans.

Et sur les 1500 demandeurs d'asile qu'il s'est engagé à accueillir pour soulager la Grèce et l'Italie, 72 ont été admis.

Amnesty demande au Conseil fédéral de faire preuve de solidarité en acceptant davantage de réfugiés et demandeurs d'asile. Une pétition en ce sens a été lancée.

ats/sbad

Publié