Modifié le 12 septembre 2016 à 09:08

Le référendum contre la RIE III a abouti, les citoyens auront le dernier mot

Malgré un assouplissement, l'inquiétude persiste chez les startups zurichoises.
Le référendum ayant abouti, le peuple votera sur la 3e réforme des entreprises RIE3 Le Journal du matin / 1 min. / le 12 septembre 2016
Les Suisses vont voter sur la troisième réforme de l’imposition des entreprises. Le référendum contre la RIE III a abouti avec presque un mois d’avance, a appris lundi la RTS.

Le Parti socialiste, l’Union syndicale suisse (USS) et les Verts ont recueilli 57'000 signatures, selon les informations de la RTS. Cette alliance avait jusqu’à début octobre pour recueillir 50'000 signatures.

Cette votation sera le premier test de la politique "d’opposition constructive" décidée par le PS après les dernières élections fédérales.

La nouvelle stratégie du PS à l'épreuve

Combattre les décisions du Parlement à grands coups de référendum, c'est en effet la stratégie à laquelle croit le PS pour contrer le virage à droite amorcé aux Chambres depuis le début de cette législature.

Pour les socialistes, la réforme des entreprises est l'illustration parfaite de cette "droitisation". Ils ne manquent d’ailleurs pas une occasion pour dénoncer le sans-gêne avec lequel les partis bourgeois auraient imposé leurs déductions fiscales pour les entreprises.

Votation probable en février 2017

Les signatures seront remises bientôt à la Chancellerie fédérale. Place ainsi à la vraie bataille: la campagne de votation. Le PS est attendu au tournant: c’est à l'aune du verdict populaire que sera jugée sa politique "d'opposition constructive", et sa crédibilité. Car comment brandir l'arme du référendum contre toute décision adoptée sans compromis si la gauche n'arrive pas à concrétiser dans les urnes?

C'est par conséquent une bataille décisive pour les trois prochaines années que s'apprête à livrer le Parti socialiste, dont l'issue est plus incertaine que ne le laisse présager la rapide moisson de signatures. Le verdict tombera probablement en février 2017.

>> Ecouter aussi l'interview de Gaël Bourgeois, porte-parole du Parti socialiste suisse:

Gaël Bourgeois.
PS Valais - Keystone
Le Journal du matin - Publié le 12 septembre 2016

Muriel Ballaman/kkub

Publié le 12 septembre 2016 à 08:27 - Modifié le 12 septembre 2016 à 09:08