Modifié le 08 septembre 2016 à 14:24

Action spectaculaire des militants de Greenpeace contre le siège d'Axpo

Les militants ont escaladé le siège d'Axpo et déroulé des bandes de tissu noir sur les façades du bâtiment.
Les militants ont escaladé le siège d'Axpo et déroulé des bandes de tissu noir sur les façades du bâtiment. [Greenpeace Schweiz]
Pour exiger davantage de transparence en matière de sécurité nucléaire, une trentaine de militants de Greenpeace ont recouvert le siège d'Axpo d'un tissu noir, jeudi matin à Baden (AG).

Les militants écologistes protestaient ainsi contre le refus du groupe électrique de rendre public un rapport détaillé sur le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Beznau.

L'action spectaculaire s'est déroulée à l'aube, indique Greenpeace. Les militants ont escaladé le bâtiment en verre et déroulé des bandes de tissu noir. "Que cache Axpo?" et "Nous avons droit à la transparence", évoquaient les banderoles.

Annonces publiées dans des journaux

Le Tribunal administratif fédéral est saisi d'un recours de l'organisation écologiste concernant la centrale de Beznau, sise à Döttingen (AG). Cette requête exige que l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) publie un rapport d'Axpo sur l'état du réacteur I.

Par ailleurs, Greenpeace avait placé jeudi 1er septembre des annonces dans des journaux alémaniques pour rechercher des informateurs en possession de documents confidentiels sur le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Beznau (AG).

ats/grin

Publié le 08 septembre 2016 à 12:31 - Modifié le 08 septembre 2016 à 14:24