Modifié

Les étudiants suisses pourront encore participer à Erasmus+ en 2017

Un auditoire de l'université de Zurich. [Gaëtan Bally - Keystone]
Un auditoire de l'université de Zurich. [Gaëtan Bally - Keystone]
Les étudiants de Suisse pourront continuer de participer au programme de mobilité Erasmus+. Le Conseil fédéral a prolongé mercredi d'un an, jusqu'à fin 2017, la solution transitoire mise en place après le vote du 9 février 2014.

L'an prochain, les étudiants et professionnels suisses de tous les niveaux de formation continueront de profiter des activités de mobilité européennes, souligne le Conseil fédéral.

De même, les institutions suisses pourront encore participer à des projets de coopération avec leurs partenaires européens. A partir du 1er janvier 2017, c'est la Fondation suisse pour la promotion des échanges et de la mobilité qui sera chargée de cette activité.

Participation indirecte

La Suisse doit pour l'instant se contenter d'une participation indirecte. Suite l'acceptation de l'initiative UDC "contre l'immigration de masse", Berne n'est plus associée que comme Etat tiers au programme de l'UE pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport.

La solution transitoire met l'accent sur la mobilité et se fonde sur le principe que la Suisse vise toujours une pleine association à Erasmus+. Elle s'accompagne de restrictions et n'offre pas la même diversité en termes de participation.

ats/boi

Publié Modifié

Augmentation des mobilités

Cette année, le nombre de projets de mobilités déposés par des étudiants et approuvés a atteint un nouveau record. Plus de 10'000 Erasmus+ ont été accordés, ce qui correspond à une augmentation de 12% par rapport à l'année dernière.

Un total de 10'781 personnes ont profité d'une mobilité Erasmus. Ce nombre comprend les étudiants qui partent à l'étranger et ceux qui viennent en Suisse. Une augmentation a été constatée dans les deux catégories.