Modifié le 05 septembre 2016 à 11:55

L'initiative "Pour une économie verte" est "extrémiste" selon l'USAM

Usam.
Le logo de l'Union suisse des arts et métiers (USAM). [Alessandro della Valle - Keystone]
Initiative "extrémiste", "mensongère", "poison pour l'économie": l'Union suisse des arts et métiers (USAM), la faîtière des PME, a étrillé lundi à Berne le texte des Verts "Pour une économie verte", en votation le 25 septembre.

L'initiative des Verts mise sur la contrainte, sur de nouvelles taxes et beaucoup de bureaucratie, estime l'Union suisse des arts et métiers (USAM).

"Par des revendications radicales, soit réduire de 65% la consommation d'énergie et de matières premières, elle menace des milliers de PME et leurs places de travail", a affirmé lundi le directeur de l'USAM, Hans-Ulrich Bigler.

"De la publicité mensongère"

Le texte laisse de plus entendre que l'économie ne respecterait pas assez l'environnement et que ce projet permettrait de la rendre plus "verte". "C'est de la publicité mensongère", a poursuivi Hans-Ulrich Bigler.

Car "l'économie suisse est dans le peloton de tête, à l'échelle mondiale, dans le domaine de l'efficacité énergétique et de l'utilisation rationnelle des ressources." Et elle s'ingénie volontairement à devenir de plus en plus "verte", pour faire face à la concurrence internationale, selon le conseiller national PLR zurichois.

>> Le point sur la perception des entreprises de l'initiative des Verts:

Comme la plupart des branches, l'industrie des machines a vu ses exportations se contracter en janvier.
Gaëtan Bally - Keystone
Le Journal du matin - Publié le 05 septembre 2016

ats/tmun

Publié le 05 septembre 2016 à 11:19 - Modifié le 05 septembre 2016 à 11:55