Modifié

Les Eglises suisses caressent l'idée d'une interdiction de la burqa

Femmes voilées dans les rues de Genève (image d'illustration). [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Femmes voilées dans les rues de Genève (image d'illustration). [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Si elles sont longtemps restées en retrait au sujet de la burqa, les Eglises helvétiques commencent à affirmer leur opinion. Tant chez les protestants que chez les catholiques, l'idée d'interdire le voile intégral s'affirme.

Interrogé par le Tages-Anzeiger et le Bund, Gottfried Locher, président du conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse, estime que "celui qui ne montre pas son visage, cache l'essentiel de son identité".

Le pasteur bernois est ainsi pour l'instauration d'un texte visant une "interdiction de déguisement" qui permettrait, d'un côté, d'éviter que l'on "se promène nu dans la rue". De l'autre, une telle loi assurerait que "quelqu'un, qui se déplace sur le domaine public, possède une identité".

Réunion des évêques sous peu

Si la discussion n'a pas encore été menée du côté catholique, le scepticisme n'en grandit pas moins.

Interrogé par les deux quotidiens alémaniques, le secrétaire général de la Conférence des évêques Erwin Tanner affirme que le voile intégral va à l'encontre de la dignité de la femme et rend son identité méconnaissable, voire invisible.

Les évêques se saisiront de la question lors de leur assemblée générale, fixée la semaine prochaine.

kg

Publié Modifié