Modifié le 21 août 2016 à 18:22

Face aux migrants, l'Allemagne renforce ses frontières avec la Suisse

Une frontière entre la Suisse et l'Allemagne dans le canton d'Argovie.
Une frontière entre la Suisse et l'Allemagne dans le canton d'Argovie. [Steffen Schmidt - Keystone]
L'Allemagne renforce sa présence le long de la frontière avec la Suisse. Ces dernières semaines, environ 90 gardes-frontière et 40 policiers de plus ont été mobilisés, relève la NZZ am Sonntag, citant le conseiller fédéral Ueli Maurer.

La raison de ce renforcement est liée à la crainte que la Suisse ne devienne un pays de transit pour les réfugiés, indique la NZZ. Selon la police fédérale allemande, 3385 personnes, soit 300 à 600 par mois, sont arrivées illégalement en Allemagne par les terres helvétiques en 2016, soit 40% de plus que l'an passé.

L'Allemagne exige plus de contrôles de la part de la Confédération. C'est que depuis que la route des Balkans est partiellement fermée, passer par la Suisse est une alternative pour rejoindre l'Allemagne et l'Europe du Nord.

Départs non contrôlés

Les chiffres du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) le reflètent: 4833 départs non contrôlés de requérants ont été enregistrés à fin juillet 2016, contre 3222 à la même période de 2015.

Selon le SEM, il s'agit de personnes rentrées dans leur pays sans annoncer leur départ ou parties déposer une demande d'asile dans un Etat tiers. Il peut aussi s'agir d'individus passés dans la clandestinité.

>> Un reportage du 19h30 sur la Suisse devenant pays de transit

Crise des migrants: la Suisse refuse de devenir un lieu de transit vers le nord de l’Europe
19h30 - Publié le 09 août 2016

cab

Publié le 21 août 2016 à 12:06 - Modifié le 21 août 2016 à 18:22