Modifié le 15 juillet 2016 à 18:05

Johann Schneider-Ammann: "C'est une pure catastrophe, inacceptable"

"Une catastrophe inacceptable" à Nice
Johann Schneider-Amman: "Une catastrophe inacceptable" à Nice L'actu en vidéo / 1 min. / le 15 juillet 2016
Alors que l'attaque de Nice a fait 84 morts, dont au moins deux Suisses, le président de la Confédération Johann Schneider-Amman a exprimé sa tristesse et la solidarité de la Suisse envers la France.

Johann Schneider-Ammann s'est dit profondément choqué et très triste après l'attentat survenu à Nice. "De tels actes sont absolument inacceptables", a déclaré le président de la Confédération.

>> Le suivi en direct Le suivi de l'attaque de Nice qui a fait plus de 80 morts

"La population et le gouvernement sont de tout coeur avec les proches des victimes", a souligné le conseiller fédéral dans une intervention en marge du Dialogue Asie-Europe à Oulan-Bator, en Mongolie.

Au nom de la Suisse, Johann Schneider-Ammann exprime toute sa sympathie aux familles des victimes.

"Nous devons lutter contre toute forme de terrorisme, mais il n'y a pas de recette, sinon nous aurions déjà agi", relève le ministre de l'économie. Le président de la Confédération souligne toutefois la nécessité de donner des perspectives à la jeunesse pour qu'elle ne soit pas exclue de la société.

Johann Schneider-Ammann: "De tels actes sont absolument inacceptables"

La solidarité des Chambres

Les Chambres fédérales ont également réagi sur Twitter. "Le Parlement suisse exprime son horreur après l'attentat de Nice. Il adresse sa vive sympathie aux familles touchées et au peuple français".

La ville de Genève a condamné un acte odieux et lâche. Les cantons de Vaud, du Tessin ou encore du Jura ont également exprimé leur "solidarité" avec la France.

A Genève, le dispositif général mis en place dans le canton et à l'aéroport de Genève depuis le mois de novembre 2015, après les attentats de Paris, est maintenu. Les autorités évaluent en permanence la situation, en lien avec le Service de renseignements de la Confédération.

Deux victimes suisses

Deux Suisses, une femme et un enfant, figurent parmi les 84 victimes de l'attentat, a indiqué la Chancellerie fédérale. Il n'est pas exclu que la liste s'allonge. Des éclaircissements sont encore en cours, a précisé Berne. Une des victimes est une Tessinoise de 54 ans, a confirmé le chef du Département tessinois des institutions Norman Gobbi. Cette femme était en vacances sur la Côte d'Azur avec son époux qui lui n'a pas été blessé.

Au micro de la RTS, le ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter a appelé les ressortissants helvétiques à la plus grande prudence dans les grandes réunions de personnes.

>> L'interview de Didier Burkhalter:

Didier Burkhalter exprime sa volonté d'agir après l'attentat de Nice
L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

ats/boi

Publié le 15 juillet 2016 à 10:13 - Modifié le 15 juillet 2016 à 18:05

Pas de perturbations dans les transports

Les liaisons entre la Suisse et Nice ne sont pour l'heure pas perturbées. Ni les aéroports du pays ni les CFF n'ont constaté de problèmes.

L'aéroport de Nice reste ouvert, a indiqué une porte-parole de l'aéroport de Genève. Les vols prévus dans la journée, opérés par les compagnies EasyJet et Swiss, sont maintenus. "A priori, pour l'instant, il n'y a pas de retards", a-t-elle ajouté. Les vols jusqu'à midi sont partis normalement.

Rien à signaler non plus du côté de Zurich et Bâle, où opèrent respectivement Swiss et EasyJet.

Des Suisses rentrent déjà

Les principales agences de voyage de Suisse sont en contact avec les clients présents à Nice et des arrangements seront possibles concernant les réservations déjà passées pour ces prochains jours.

Hotelplan Suisse a indiqué que le voyagiste compte "cinq clients à Nice, tous sains et saufs. Nous leur avons proposé de rentrer plus tôt, et deux d'entre eux ont déjà accepté. Ils rentreront cet après-midi."

Kuoni Suisse a relevé que la filiale Railtour dénombrait "actuellement cinq dossiers ouverts à Nice. Nous avons pu contacter tous nos clients - par chance, ils se portent bien".

Quant aux réservations passées pour ces prochains jours, les clients des voyagistes auront la possibilité de trouver des arrangements s'ils ne souhaitent plus se rendre à Nice.