Publié le 25 juin 2016 à 12:53

Le Conseil fédéral vise de nouveaux accords forts avec le Royaume-Uni

Le PLR est réuni à Brugg-Windisch, dans le canton d'Argovie.
Le Brexit s'ajoute à l'ordre du jour de l'assemblée du PLR Le 12h30 / 1 min. / le 25 juin 2016
Au lendemain du Brexit, Didier Burkhalter a assuré à ses collègues britanniques que la Suisse voulait maintenir des relations fortes avec le Royaume-Uni, a-t-il dit samedi lors de l'assemblée du PLR à Brugg (AG).

Parmi les priorités: un nouveau régime de libre-échange avec Londres et un accord migratoire. En plus d'un texte qui tiendrait compte du nouvel article constitutionnel contre l'immigration de masse, le ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter a mentionné, pour remplacer les accords bilatéraux avec l'UE après le retrait britannique, un traité avec Londres sur le transport aérien.

Selon le texte de son discours, il a aussi évoqué des accords dans la recherche, l'asile et la coopération en matière fiscale.

Un groupe de travail dédié à la question

"Depuis plusieurs mois, nous avons mis sur pied un groupe de travail au sein de l'administration fédérale" chargé d'étudier rapidement et en détail les accords à renégocier et d'émettre des propositions au gouvernement, a ajouté le conseiller fédéral.

Il va être maintenant élargi à tous les départements, en plus des représentants de la mission helvétique à Bruxelles et de l'ambassade suisse à Londres.

>> Lire aussi: Christian Levrat tacle Johann Schneider-Ammann sur le Brexit

ats/ptur

Publié le 25 juin 2016 à 12:53

Des échanges commerciaux à hauteur de 20 milliards de francs entre Londres et Berne

Les échanges commerciaux entre Berne et Londres se montent à près de 20 milliards de francs, largement en faveur des Helvètes, a rappelé Didier Burkhalter devant les délégués. Le Royaume-Uni représente le deuxième meilleur bilan commercial de la Suisse dans le monde. Par ailleurs, on dénombre chaque jour 150 liaisons aériennes entre les deux pays, soit un vol toutes les dix minutes.