Modifié

Les "derviches tourneurs" du Gothard étaient des "meules de foin dansantes"

Les meules de foin de la cérémonie d'ouverture au Gothard le 1er juin 2016. [Ti-Press/Gabriele Putzu - Keystone]
Le spectacle de l'inauguration du Gothard fait parler de lui au Palais fédéral / Forum / 2 min. / le 7 juin 2016
La cérémonie d'inauguration du Gothard n'en finit pas d'interpeller. C'est une conseillère nationale UDC qui a cru y voir des "derviches tourneurs" musulmans. Le Conseil fédéral s'est efforcé de la rassurer.

Plusieurs médias alémaniques, comme SRF et la NZZ, ont relevé cette question surprenante adressée au Conseil fédéral par l'Argovienne Sylvia Flückiger après le spectacle présenté lors de l'inauguration du Gothard.

>> Lire aussi: Le Gothard, son spectacle "bizarre" et la tenue remarquée de Doris Leuthard

"Où sont les valeurs fondamentales suisses", s'interroge l'élue UDC dans sa question traitée le 6 juin. Elle s'indigne de la présence de "derviches tourneurs (ndlr: confrérie musulmane) qui signifient une façon d'entrer en contact avec Allah". Et de conclure: "nos valeurs fondamentales sont trahies".

"Culture alpine"

Le Conseil fédéral a répondu que la mise en scène a uniquement évoqué la culture alpine et qu'en fait de derviches, il s'agissait de "meules de foin dansantes".

Ce qui a fait dire à Cédric Wermuth (PS/AG) qu'il s'agissait de "la meilleure réponse jamais donnée par le Conseil fédéral".

cab

Publié Modifié

Débat sur les réseaux sociaux

L'affaire a créé le débat sur les réseaux sociaux avec les mots-clés #Derwischgate et #Derwisch.




Mais le correspondant au Palais fédéral de la "Zentralschweiz am Sonntag" Fabian Fellman estime que c'est l'image projetée sur grand écran pendant 2 minutes d'un homme casqué et tournant sur lui-même qui était mise en cause.







Et la SRF s'est amusée à en trouver "la preuve".