Modifié

Il n'y a pas de risque immédiat de pénurie de carburant en Suisse

Le blocage des raffineries françaises touche nettement la France voisine et commence à être perceptible de notre côté de la frontière. Mais la Suisse dispose de réserves propres qui lui permettraient de tenir plusieurs mois.

Comme un peu partout en France depuis plusieurs jours, de nombreuses stations-service proches de la frontière suisse sont en pénurie partielle de certains types de carburant, voire totalement fermées.

>> Lire: La France au ralenti à cause d'une grève qui fait tache d'huile

La carte ci-dessous, basée sur les données mises à jour en temps réel par les utilisateurs de l’application Mon essence, permet de se faire une idée -pas forcément exhaustive d'ailleurs- de l'ampleur de la situation à quelques kilomètres de la frontière suisse.

Davantage de clients français aux pompes helvétiques

La conséquence, logique, est que de nombreux Français viennent faire le plein en Suisse. La station-service de Perly (GE), tout près de la frontière avec la France, enregistre une forte hausse du nombre de clients français depuis le début du blocage des raffineries lundi.

"Hier deux fois plus de personnes sont venues mettre de l'essence notamment des Français", explique Coralie Moreau, employée de BP à Perly. "Avant de rentrer en France ils passaient chez nous, ils étaient sûrs d'avoir de l'essence."

Situation sous contrôle pour le moment

L'entreprise Sappro exploite l'unique pipeline de produits pétroliers raffinés entre le site pétrolier de Fos-sur-Mer (sud de la France) et Genève. Elle indique que la réception actuelle d'essence, mazout ou kérosène est légèrement ralentie mais que, pour l'heure, la situation est sous contrôle.

"La livraison que l'on devait recevoir cette semaine va finalement arriver, avec un peu de retard" a indiqué au 19h30 Thomas Uriot, directeur de Sappro. "La compagnie avec laquelle on travaille à Paris, qui gère le pipeline côté français, a trouvé une solution pour pousser le produit qui est dans le pipeline afin qu'il arrive en Suisse", a-t-il ajouté.

Des réserves propres pour 3 à 4 mois

Reste que si les blocages devaient se prolonger, la Suisse pourrait toujours faire appel à Carbura, une organisation supervisée par la Confédération qui gère des réserves de benzine, diesel et kérosène. Ses stocks devraient permettre une consommation normale durant 3 à 4 mois.

Les autorités suivent attentivement la situation et assurent que, dans l'immédiat, il n'y a pas de risque de pénurie en Suisse.

Chloé Steulet / ptur

Publié Modifié

Un dépôt de carburants débloqué par les CRS dans le Nord de la France

Le dépôt de carburants de Douchy-les-Mines (Nord), un important dépôt situé près de Valenciennes dont l'accès était occupé depuis jeudi par des syndicalistes, a été dégagé mercredi à l'aube par les forces de l'ordre. Environ 80 syndicalistes de la CGT et de Sud étaient encore présents mercredi matin.

Selon le porte-parole du syndicat Sud dans le Valenciennois, présent sur place, 20 camions de CRS avaient été mobilisés pour effectuer cette opération. Mardi, la préfecture du Nord a indiqué qu'environ un cinquième des stations-service du département étaient à sec. Le même jour, le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a également annoncé que 20% des quelque 12'000 stations-service françaises étaient "en difficulté" d'approvisionnement.