Modifié

Les Suisses vont voter sur la loi sur le renseignement en septembre

Une personne glisse son bulletin de vote à Yverdon. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Une personne glisse son bulletin de vote à Yverdon. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Les Suisses se prononceront le 25 septembre prochain sur l'économie verte, l'AVS et la nouvelle loi sur le renseignement. Le Conseil fédéral a fixé mercredi la liste des sujets soumis à votation.

La nouvelle loi sur le renseignement vise à offrir au Service de renseignement de la Confédération (SRC) un nouvel arsenal de mesures pour lutter contre le terrorisme, la prolifération d'armes et l'espionnage (voir encadré). Tout en renforçant la surveillance du SRC.

Malgré ces précautions, les opposants, la gauche et le Parti pirate, ont estimé que le projet allait trop loin et ont déposé un référendum.

Economie verte et AVS

L'initiative populaire "Pour une économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources (économie verte)" demande que la Suisse réduise son empreinte écologique d'ici 2050 à une planète au lieu de trois. Le Parlement a renoncé à proposer une alternative.

L'initiative populaire "AVSplus: pour une AVS forte", déposée par les syndicats et la gauche, demande quant à elle une hausse de 10% des rentes. Elle veut revaloriser le poids de l'AVS dans le système des retraites. Le camp bourgeois préfère miser sur le projet de prévoyance vieillesse 2020.

ats/tmun

Publié Modifié

Ce que prévoit la loi sur le renseignement

Avec la nouvelle loi sur le renseignement (LRens), en dernier recours, les agents du SRC pourront surveiller des communications (courrier, téléphone, courriel), observer des faits dans des lieux privés, si nécessaire en installant des micros, ou perquisitionner secrètement des systèmes informatiques et y installer des "chevaux de Troie".