Modifié le 09 mai 2016 à 12:48

Trois milliards d'économies en plus pour la Confédération en 2018 et 2019

Le Palais fédéral, à Berne.
Trois milliards d'économies en plus pour la Confédération en 2018 et 2019 Le 12h30 / 1 min. / le 09 mai 2016
La Confédération va devoir se serrer encore un peu plus la ceinture ces prochaines années, avertit lundi Ueli Maurer. Trois milliards supplémentaires devront être économisés en 2018 et 2019.

"Nous présenterons le programme de stabilisation à la fin mai. Mais en plus, en 2018 et 2019, nous aurons besoin d'un nouveau programme d'économies d'environ 1,5 milliard de francs par an", déclare le conseiller fédéral en charge des Finances Ueli Maurer dans un entretien diffusé lundi par la Nordwestschweiz. "Le ciel s'assombrit", lance-t-il.

Programme de stabilisation

Le Conseil fédéral a annoncé en mars un programme de stabilisation pour les années 2017 à 2019, prévoyant des économies de 2,8 milliards de francs. Sans réduire les dépenses ou augmenter les revenus, le gouvernement ne pouvait pas respecter le frein à l'endettement, avait-il expliqué.

Les économies touchent avant tout l'aide au développement, l'éducation et la recherche, l'armée, ainsi que l'aide sociale.

ats/ebz

Publié le 09 mai 2016 à 07:17 - Modifié le 09 mai 2016 à 12:48

Frais de personnel difficilement compressibles

Des mesures d'économies touchant les employés fédéraux, comme le prône le parti du conseiller fédéral UDC, sont difficilement réalisables, met en garde Ueli Maurer. "Il n'est en effet pas facile de diminuer le personnel, quand l'Etat se voit imposer sans arrêt de nouvelles tâches".

En outre, les frais du personnel fédéral représentent "seulement 8% des dépenses de l'Etat". "Même si nous licencions 10% du personnel, nous n'économiserions que 1%", relève-t-il.