Modifié

L'étrange cercle parfait de précipitations qui n'existent pas

Le cercle des soi-disant précipitations a un rayon d'environ 40 kilomètres. [Capture d'écran Meteoradar.ch]
Le cercle des soi-disant précipitations a un rayon d'environ 40 kilomètres. [Capture d'écran Meteoradar.ch]
Un cercle parfait est apparu dimanche sur les cartes des précipitations de nombreux sites internet et applications. Il s'agirait de perturbations des données récoltées par le radar de MétéoSuisse installé à la Dôle.

De nombreuses cartes de précipitations ont affiché un étrange phénomène dans la nuit de samedi à dimanche: un cercle parfait de pluie passant sur Lausanne, Vallorbe et à quelques kilomètres au sud de Genève.

Le phénomène a intrigué des internautes, qui ont partagé des captures d'écran:

"Il n'y a pas eu de précipitations à ces endroits", assure cependant Philippe Jeanneret. "C'est sûrement un problème de traitement de données radar", explique le spécialiste météo de la RTS.

D'ailleurs, le centre du mystérieux cercle - d'un diamètre d'environ 80 kilomètres - correspond au sommet de la Dôle, où MétéoSuisse dispose de l'un de ses cinq radars installés en Suisse.

Contacté par la RTS, l'Office fédéral de météorologie et climatologie confirme également voir ces données, sans toutefois connaître l'explication technique. Des spécialistes vont se rendre sur place et devraient pouvoir éclaircir la situation lundi.

mre

Publié Modifié

Dysfonctionnement courants

Selon Philippe Jeanneret, les perturbations radars ne sont pas un phénomène rare, et finissent généralement éliminées avec un traitement efficace des données.

Par exemple, lors d'exercices d’aviation militaire, des leurres peuvent être lâchés et faire apparaître des précipitations qui n'existent pas.