Modifié

Ueli Maurer ne se dit pas opposé aux placements offshore

Le conseiller fédéral Ueli Maurer. [Peter Schneider - Keystone]
"Panama Papers": les propos d'Ueli Maurer provoquent le courroux des socialistes / Le 12h30 / 1 min. / le 8 avril 2016
Le conseiller fédéral en charge des Finances Ueli Maurer n'estime pas nécessaire de nouvelles réglementations en Suisse malgré le scandale d'évasion fiscale des "Panama Papers".

Dans une interview parue dans le Blick vendredi, Ueli Maurer défend la possibilité pour les contribuables aisés d'investir dans des activités offshore: "On doit créer des possibilités", déclare-t-il. "Je ne suis pas riche", mais "sans les riches, je devrais payer plus d'impôts", explique le conseiller fédéral UDC.

Ueli Maurer met en garde contre les appels à de nouvelles lois. En Suisse, la masse de règlements est "définitivement" suffisante, tonne-t-il. On ne peut pas placer chaque activité sous le contrôle de l'Etat, selon lui. "Nous ne devons pas être les plus moralistes au monde".

Colère des socialistes

Le chef du groupe PS aux chambres fédérales Roger Nordmann juge "inadmissible" qu'Ueli Maurer affiche son soutien aux activités offshore.

Il réclame que le conseiller fédéral se déssaisisse du dossier de la lutte contre la fraude fiscale qui devrait être confié au Département de justice et police.

>> Lire aussi: David Cameron admet avoir détenu des parts dans un fonds aux Bahamas

ats/hend

Publié Modifié