Modifié le 29 mars 2016

Le niveau du lac Léman au plus bas pour entretenir les rives

Le Léman a été vidangé pour permettre les travaux d'entretien le long des rives
Le Léman a été vidangé pour permettre les travaux d'entretien le long des rives Couleurs locales / 2 min. / le 29 mars 2016
Tous les quatre ans, durant les années bissextiles, le niveau du lac Léman est fortement abaissé. Le but: permettre aux entreprises et aux particuliers de faire des travaux d'entretien le long des rives.

Chaque année en janvier, selon un accord intercantonal (GE, VD, VS) datant de 1884, on abaisse le niveau du Léman pour anticiper la fonte des neiges et les fortes crues du printemps. Mais tous les quatre ans, on baisse le niveau de 20 cm de plus pour permettre l’entretien des rives.

Pendant un mois, le niveau du lac est ainsi au plus bas, environ 70 centimètres en-dessous du niveau estival. But de l’exercice : rester entre les deux lignes noires, ce qu'on appelle le domaine de régularisation.

La vanne du barrage du Seujet

Sur le terrain, la vanne générale du Léman est le barrage du Seujet à Genève. Cet ouvrage, qui a remplacé en 1995 l'usine de la Coulouvrenière et le barrage du Pont de la Machine, permet de réguler le débit de sortie du Léman.

Du 15 mars au 15 avril durant les années bissextiles, le niveau maximal du lac à Seujet doit être inférieur à 371,45 m.

Dès la mi-avril, le Léman remontera pour atteindre début juin son niveau estival de 372, 3 mètres.

La baisse du niveau du lac permet notamment de renforcer les rives.
La baisse du niveau du lac permet notamment de renforcer les rives. [RTS]

Zian Marro/olhor

Publié le 29 mars 2016 - Modifié le 29 mars 2016