Modifié

La centrale nucléaire de Mühleberg sera arrêtée en décembre 2019

La centrale nucléaire de Mühleberg dans le canton de Berne. [Alessandro Della Bella - Keystone]
La centrale nucléaire de Mühleberg dans le canton de Berne. [Alessandro Della Bella - Keystone]
La société BKW Energie SA a annoncé l'arrêt définitif de la centrale nucléaire de Mühleberg le 20 décembre 2019. Une décision annoncée le jour où le National refusait toute limitation de durée de vie des centrales.

La société propriétaire a annoncé mercredi satisfaire ainsi à une exigence de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) datant de décembre 2015.

Après l'arrêt définitif de la production d'électricité, la procédure de démantèlement pourra commencer, annonce BKW dans un communiqué. Il s'agira dans un premier temps de retirer l'ensemble des éléments de combustible et à les stocker dans la piscine de désactivation du combustible usagé, une étape qui devrait durer environ neuf mois.

Première suisse

La mise hors service définitive pourra ensuite commencer à partir de septembre 2020. Mühleberg est la première centrale nucléaire productrice d'électricité à être démantelée en Suisse.

Le projet de désaffectation a été déposé par BKW en décembre 2015 auprès du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication et sera mis à l'enquête pour un mois à partir de début avril.

ebz

Publié Modifié

Le National veut une durée de vie des centrales illimitée

La durée de vie des centrales nucléaires ne doit pas être limitée. Le National est revenu sur sa décision et s'est opposé mercredi à toute limitation par 131 voix contre 64.

La majorité a estimé inutile de préciser la durée de vie des centrales atomiques. Selon elle, les exploitants, contraints de désaffecter prématurément leurs centrales, pourraient réclamer des dommages et intérêts.

Pas plus de pouvoir pour l'IFSN

Se ralliant à l'avis des sénateurs, le Conseil national a aussi retourné sa veste concernant le concept de sécurité à long terme que les propriétaires des centrales devraient présenter à l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN).

Une erreur, selon la gauche et ses alliés. Brandissant un graphique, Bastien Girod (Verts/ZH) a dénoncé une sécurité défaillante au fur et à mesure du vieillissement des centrales.

Le dossier a été renvoyé au Conseil des Etats.