Modifié le 25 février 2016 à 21:25

Gerhard Pfister veut donner la priorité aux réfugiés chrétiens

Gerhard Pfister sur le plateau de Rundschau.
Demandes d'asile: femmes, enfants et chrétiens d'abord? Forum / 3 min. / le 25 février 2016
Unique candidat à la succession de Christophe Darbellay à la tête du PDC Suisse, Gerhard Pfister plaide pour un plafond de 25'000 réfugiés par an, avec une préférence pour les chrétiens, les femmes et les enfants.

Le conseiller national de 53 ans a tenu ces propos mercredi à la SRF dans le cadre de l'émission Rundschau. Il a ainsi expliqué que s'il est confirmé en tant que président du PDC, il souhaitait se porter garant d'une limite de 25'000 demandes d'asile dans le pays chaque année.

Le Zougois a par la même occasion proposé de se concentrer sur les pays islamiques et les personnes vulnérables, en particulier les chrétiens les femmes et les enfants.

Gerhard Pfister a encore rejeté l'accusation d'instaurer une solidarité pour les réfugiés à deux vitesses, étant donné qu'elle existe déjà dans les faits, avec d'une part les migrants économiques, et d'autre part les personnes dont la vie ou l'intégrité physique est menacée.

La réaction de Yannick Buttet

Candidat à la vice-présidence du PDC, le conseiller national valaisan Yannick Buttet a de son côté précisé que le parti a une position claire dans l'asile, avec la nécessité d'aider toutes les personnes en danger et respecter la tradition humanitaire suisse.

Il a par ailleurs souhaité replacer les propos du probable futur président du PDC dans un contexte précis, mettant en avant que "les gens qui sont les plus combattus, les plus persécutés dans ces pays sont souvent les femmes, les enfants, et les chrétiens, comme les violences dans ces pays sont souvent liées à l'islamisme."

jzim

Publié le 25 février 2016 à 18:38 - Modifié le 25 février 2016 à 21:25